Retour

Le recours collectif sur la crise de l'eau potable à Longueuil en voie de se régler

Des citoyens qui avaient intenté une poursuite contre la Ville de Longueuil à la suite d'un déversement de diesel dans l'eau potable demandent à la cour d'homologuer une entente à l'amiable.

Les plaignants renoncent ainsi à demander 29 millions de dollars au total en dédommagement. En contrepartie, la Ville installera des détecteurs d'hydrocarbure dans son réseau d'eau potable.

La Cour supérieure rendra sa décision le 2 mai prochain.

Le 13 janvier 2015, 28 000 litres de diesel se sont déversés dans le réseau d'égout de Longueuil, à la suite d'un bris d'équipement dans une station de pompage. L'eau d'une partie de l'agglomération sentait le carburant, ce qui a augmenté les craintes quant à sa qualité. Un avis de non-consommation avait été émis durant trois jours.

Longueuil poursuit elle-même pour 8 millions de dollars trois entreprises chargées de la vérification des équipements à la station de pompage.

L'entente prévoit que la Ville de Longueuil mettra en place les mesures suivantes :

  • L’installation d’analyseurs d’hydrocarbure;
  • La diffusion d’informations supplémentaires liées à la qualité de l’eau potable et au réseau d’eau potable;
  • La mise en place d’un automate d’appels d’urgence;
  • La mise en œuvre d’une analyse de risque des équipements pétroliers;
  • La mise en place d’un programme d’entretien préventif;
  • L’actualisation des plans de mesures d’urgence.

Avec des informations de René Saint-Louis

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine