Retour

Le réveil de Rudy Camacho fait le bonheur de l'Impact

Après un début de saison catastrophique, un vent de changement semble souffler sur l'Impact de Montréal depuis quelques matchs. La prestation de Rudy Camacho n'est certainement pas étrangère à ces récents succès.

À l’image de l’équipe, le défenseur central français a connu un début de saison difficile. Son embauche a suscité quelques critiques, mais Camacho est en train de prouver pourquoi Rémi Garde a choisi de l’amener à Montréal. Si la défense du onze montréalais n’a accordé aucun but en 342 minutes de jeu, c’est en autre grâce à la constance du duo que Camacho forme avec Rod Fanni.

« Les critiques font partie du métier, je les accepte, a expliqué mercredi l’athlète de 27 ans. C’est à moi de montrer ma vraie valeur. Mes prestations du début, elles n’étaient pas bonnes. »Les lents débuts du défenseur sont notamment attribuables à la blessure à la hanche qu’il a subie tôt en saison et qui lui a fait rater six matchs.« Il n’y a pas eu de déclic, admet celui qui a été nommé dans le onze de la semaine de la MLS. Mais quand on est bien physiquement, c’est forcément plus facile ».La constance a souvent été un problème pour l’Impact, mais les joueurs sont convaincus que la chimie qui est en train de se bâtir entre Rudy Camacho et Rod Fanni est l’une des pistes de solution.

« C’est crucial de bien de connaitre les coéquipiers avec qui tu joues lorsque tu évolues dans une position défensive et je pense que ç'a paru au cours des derniers matchs », souligne Daniel Lovitz.« On ne faisait pas assez attention aux détails en début de saison, avoue l’arrière latéral gauche. Lorsqu’on a su mieux intégrer ces aspects-là à notre jeu, on a démontré qu’on était une équipe talentueuse qui pouvait avoir du succès de manière plus constante. »

Shome et Krolicki en renfort

Avant samedi, Samuel Piette était le seul joueur du Bleu-blanc-noir, avec Evan Bush, à avoir disputé l’intégralité des matchs de la présente campagne. Embêté par une blessure à la hanche, le milieu de terrain a dû quitter la rencontre à la 30e minute de jeu contre le Sporting de Kansas City. Son absence a été remarquée, mais la tenue de son remplaçant, la recrue Shamit Shome, en a rassuré plusieurs.

« Évidemment, il y a moins de pression lorsqu’on ne s’attend pas à jouer un match, a reconnu le joueur de 20 ans. Mon arrivée sur le terrain est un peu floue quand j’y repense. J’ai essayé de m’ajuster au rythme du match dans la première demie, alors qu’il ne restait pas beaucoup de temps à écouler. Après la mi-temps, je me sentais plus à l’aise. »Daniel Lovitz a été impressionné par le travail de son jeune coéquipier, ainsi que par celui de Ken Krolicki, qui a remplacé Piette dans le schéma tactique.« Leurs performances ont été phénoménales, a-t-il analysé. Ken a évolué dans un poste qu’il n’avait jamais occupé cette année alors que Shamit a fait son entrée dans un match relevé, contre une formation solide. »« Ils ont bien démontré leur force de caractère, mais aussi l’étendue de leur talent. C’était un moment important pour eux et ils ont définitivement occupé un rôle clé dans la victoire de samedi », a ajouté le joueur natif de la Pennsylvanie.

Piette en solo, Fisher près d’un retour

Samuel Piette était présent à l’entraînement mercredi, mais s'est exercé à l’écart de ses coéquipiers.De son côté, Kyle Fisher a participé activement à l’entraînement du onze montréalais et se rapproche visiblement d’un retour au jeu. Opéré au tibia en janvier dernier, il n’a toujours pas joué cette saison. L’année dernière, le défenseur central a aussi été ralenti par une commotion cérébrale.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine