Retour

Le SPVM à la recherche de victimes d'un ex-massothérapeute

Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) invite de potentielles victimes d'un ancien massothérapeute accusé d'agressions sexuelles à porter plainte.

David Kost a plaidé coupable à deux chefs d'accusation d'agression sexuelle, le 3 octobre.

Selon le SPVM, deux nouvelles personnes ont déjà porté plainte contre David Kost, un ancien massothérapeute qui offrait des séances de massage dans la grande région de Montréal. Les enquêteurs ont donc des raisons de croire qu’il aurait pu faire d’autres victimes.

En entrevue sur les ondes de RDI, le porte-parole du SPVM, Jean-Pierre Brabant, a rappelé que la stature de M. Kost, qui mesure 6 pieds et 7 pouces, le rend facilement identifiable pour de potentielles victimes qui peuvent soit se présenter à un poste de police de quartier ou communiquer avec le 911.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine