Retour

Le SPVM demande à la SQ de « revoir » certaines enquêtes internes

Le directeur du Service de police de la Ville de Montréal, Philippe Pichet, demande à la Sûreté du Québec de revoir des enquêtes menées à l'interne sur certains de ses ex-agents.

Jimmy Cacchione et Giovanni Di Feo affirment, dans un reportage diffusé à TVA, que le SPVM a fabriqué des éléments de preuve contre eux pour les faire taire sur des allégations de corruption.

Qualifiant ce reportage de « troublant et sérieux », le maire de Montréal Denis Coderre s’est dit rassuré par les mesures prises par M. Pichet. Sur Twitter, il lui a donné tout son appui afin de « faire toute la lumière » sur cette affaire.

Denis Coderre s’est également entretenu avec le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, aussi responsable de la région de Montréal.

« Les faits soulevés sont sérieux et méritent une action concrète », a-t-il écrit sur Twitter. Il s’est dit lui aussi rassuré par l’intervention de la Sûreté du Québec.

Les deux élus conviennent qu’ils se doivent d'« assurer la confiance » des institutions après ces allégations soulevées contre le SPVM.

Martin Coiteux a en outre affirmé que le Bureau des enquêtes indépendantes n’interviendra pas, puisque ce n’est « pas dans son mandat premier ». Le leader parlementaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, lui avait fait cette suggestion sur Twitter.

Plus d'articles