Retour

Le studio d'enregistrement légendaire de Morin-Heights ravagé par les flammes

Un incendie d'origine suspecte a ravagé vendredi matin un studio d'enregistrement désaffecté, à Morin-Heights, dans les Laurentides. Le bâtiment est une perte totale.

Les pompiers sont arrivés sur les lieux alors que le bâtiment était dans un état d'embrasement général. Des indices permettent de croire qu'on y aurait mis le feu intentionnellement.

« Ça fait quand même un bout de temps que j'ai fait mon deuil parce que l'état du studio était [dans un état de délabrement] depuis des années », explique André Perry, fondateur du studio qu'il a vendu en 1988.

« C'était rendu à un point où je me demandais même si une chose semblable n'était pas pour arriver, laisse tomber M. Perry. C'était absurde, les gens arrachaient les tuiles pour les vendre sur Internet. »

Vedettes locales et internationales

Construit en 1974, le complexe Le Studio d'André Perry a vu passer de nombreux artistes québécois comme Robert Charlebois, Corey Hart, Vilain Pingouin, Paul Piché, Daniel Bélanger, Lhasa de Sela ainsi que Kate et Anna McGarrigle.

Des musiciens et des chanteurs de renommée internationale comme Cat Stevens, les Bee Gees, Bryan Adams, Rush, Julien Clerc, David Bowie, The Police et Keith Richards sont aussi venus y enregistrer leurs disques.

« Tous ces artistes ne venaient pas dans un studio, mais chez André, explique le producteur. J'étais un des leurs parce que j'étais réalisateur, musicien et ingénieur du son. »

Les locaux étaient inoccupés depuis 2008. Vitres éclatées, graffitis, murs délabrés : l'endroit avait perdu de son charme bien avant l'incendie.

Plus d'articles

Commentaires