Retour

Le syndicat des policiers conteste une décision concernant les autocollants syndicaux

La Fraternité des policiers et policières de Montréal demande à la Cour supérieure de vérifier la légalité d'une récente décision d'un tribunal d'arbitrage les sommant de ne plus apposer d'autocollants syndicaux sur les autopatrouilles et les postes du SPVM, ainsi que d'assumer les frais de leur éventuel retrait.

La Fraternité a déposé un pourvoi en contrôle judiciaire à la fin janvier. La date d’audition n’est pas encore connue, mais la cause sera entendue, confirme le syndicat.

Ces autocollants, arborant des slogans comme « On n'a rien volé, nous » et « Contre la loi 3 », visaient à protester contre le projet de loi 3 du gouvernement provincial, devenu la loi 15, sur les régimes de retraite du secteur municipal. Les policiers jugeaient désavantageuses certaines des dispositions de cette loi.

Avec des informations de François Cormier

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu manges du yogourt passé date?