Retour

Le toit du Palais des congrès de Montréal verdit

Le Palais des congrès de Montréal lance un « laboratoire d'agriculture urbaine » et verdit près du cinquième de sa toiture, soit 10 000 mètres carrés. L'objectif est de lutter contre les îlots de chaleur, d'améliorer la qualité de l'air et d'augmenter la production potagère.

Un texte de Michel Saba

Des tomates, des aubergines, des piments et des dizaines d'autres légumes poussaient déjà dans des bacs.

Le bâtiment ajoute à ses trois hectares de toits un projet de structures autoportantes verticales. Il s'agit d'une première en Amérique du Nord, selon ses promoteurs.

Les récoltes serviront à nourrir non seulement les congressistes, mais aussi les itinérants qui fréquentent la Maison du Père.

Tout près du potager de la toiture, trois ruches d'abeilles occuperont un rôle majeur.

Mais cultiver un jardin dans un tel milieu comporte certains défis. Il faut notamment des plantes très tolérantes à la chaleur. Ici, il fait parfois 10 degrés de plus qu'au sol, notamment en raison des systèmes de refroidissement qui émettent beaucoup de chaleur.

« On a différentes stratégies pour réduire cet impact-là, explique le conseiller horticole Maxime Dufresne, de La ligne verte : Toit vert. On fait des murs végétaux ici avec des plantes grimpantes qui sont les plus denses possible pour protéger nos plantes plus fragiles de l'autre côté. »

La Ville espère que cette initiative soit élargie et incite d'autres propriétaires d'immeubles à faire de même.

Plus d'articles