Des buts de Benoît Cheyrou et Tosaint Ricketts en prolongation ont permis au Toronto FC de vaincre l'Impact de Montréal, 5-2 (7-5 au cumulatif), lors du match retour de la finale de l'Est de la MLS, mercredi soir au BMO Field, devant une salle comble de 36 000 spectateurs, qui avaient bravé la pluie.

À la 98e minute, Cheyrou a rompu une égalité de 5-5, quelques instants après être entré dans la mêlée en remplacement de Sebastian Giovinco. Malgré la couverture de Hassoun Camara, le Français a parfaitement redirigé de la tête un long centre de son coéquipier Steven Beitashour.

Deux minutes plus tard, le Canadien Ricketts a plongé pour pousser une passe latérale de Jozy Altidore derrière le gardien Evan Bush.

L'Impact, au plancher, n'allait plus se relever. Les Torontois accueilleront donc les Sounders de Seattle en finale de la Coupe MLS, le samedi 10 décembre.

Dominic Oduro et Ignacio Piatti avaient marqué en temps réglementaire pour l'Impact. Armando Cooper, Jozy Altidore et Nick Hagglund avaient répliqué pour le TFC, alors que les deux équipes se sont échangé l'avantage tout au long du match.

La tempête

Avec un retard d'un but, résultat de sa défaite de 3-2 au match aller à Montréal il y a huit jours, le FC a exercé une pression presque constante durant les 22 premières minutes de jeu.

À la 7e minute, après un long dégagement du gardien des Rouges, Clint Irwin, Laurent Ciman et Victor Cabrera ont été complètement mystifiés par la vitesse et les manoeuvres de l'intimidant Altidore. Il semblait qu'aucune entrave ne se trouvait sur le chemin entre Altidore et le but adverse.

Mais surgi de nulle part et déployant une vitesse insoupçonnée, Marco Donadel a pu pousser le ballon jusqu'à son gardien Evan Bush, tout juste avant qu'Altidore, ou Giovinco venu lui prêter main-forte, n'articulent un tir menaçant.

À la 13e, Hernan Bernardello a dû quitter le terrain durant quelques minutes à la suite d'une collision avec Altidore. L'Argentin est revenu malgré une blessure à l'épaule.

Après avoir essuyé une déferlante, le bateau montréalais a réalisé ce qu'il visait : profiter de la moindre occasion pour se donner un coussin plus confortable.

À la 22e minute, Patrice Bernier a gagné son duel avec Michael Bradley avant de repérer Mancosu dont les dribles ont semé la confusion chez l'adversaire. L'Italien a remis sur sa droite à Dominic Oduro qui a touché les mailles, au deuxième poteau.

Les locaux ont ensuite redoublé d'ardeur et à la 37e minute, après un coup de pied de coin, Armando Cooper a sauté sur un retour de tir de Nick Hagglund pour niveler la marque 1-1.

À la 44e minute, Altidore a lui aussi profité d'un coup de pied de coin de Giovinco qu'il a converti d'une tête imparable pour porter le score à 2-1.

À la mi-temps, Toronto détenait les rênes et au total des deux matchs, c'était l'égalité 4-4. Mais la règle des buts à l'extérieur favorisait le FC.

Venegas fait sentir sa présence

Au retour de la pause, Mauro Biello a substitué Johan Venegas à Bernardello.

Et si un changement a jamais eu un impact immédiat, c'est celui-là. Le milieu de terrain costaricain a été au centre du but égalisateur inscrit à la 53e minute.

Après de courtes passes vives échangées avec Mancosu et Ignacio Piatti, Venegas a remis à Piatti dans la surface de réparation. Avec Hagglund sur le dos, l'Argentin a quand même réussi à pousser le ballon à peine un mètre au-delà de la ligne de but. C'était l'égalité 2-2 et 5-4, à l'addition, en faveur du onze montréalais . C'était maintenant au tour des Torontois de devoir marquer, sans quoi, l'élimination se profilait.

À la 68e, le FC tirait profit d'un autre corner. Mais plutôt qu'un long coup de pied, c'est autour d'une série de passes qui a trouvé sa conclusion sur la tête gagnante de Hagglund, que la stratégie des locaux s'est articulée.Toronto reprenait l'avance et égalisait le score agrégé 5-5.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine