Quand vient le temps d'identifier les améliorations apportées à l'équipe durant la saison morte, le directeur général des Alouettes, Kavis Reed, commence par l'embauche de son nouvel entraîneur chef, Mike Sherman.

Un texte de Jean St-Onge

Les Alouettes ont ajouté plusieurs joueurs expérimentés en défense, dont le Canadien Henoc Muamba et les Américains Tommy Campbell, Joe Burnett et Mitchell White.

Mais le principal point d’interrogation demeure l’attaque. Plusieurs questions lors de la conférence téléphonique d'avant-saison, lundi, portaient encore sur le poste de quart numéro un qui sera à l’enjeu lors du camp d’entraînement.

Mike Sherman, qui a eu la chance de diriger Brett Favre à Green Bay, estime que la pression est forte sur les entraîneurs.

« La pression de développer ces quarts est sur nous. Il y a suffisamment de talent. C’est à nous de croire en eux et de travailler avec eux pour qu’ils atteignent le niveau attendu, estime le vétéran entraîneur.

« Plusieurs des quarts de la ligue étaient dans les mêmes souliers que nos quarts. Ils ont trouvé une façon de passer au niveau suivant. Nous quarts doivent trouver une façon. Et je suis certain qu’un d’entre eux y parviendra. »

Mike Sherman a bien aimé ce qu’il a vu au mini-camp en Floride au début du mois. Il a apprécié l’ardeur au travail de ses hommes, mais pour ce qui est de l’évaluation des quarts, il met un petit bémol.

« Oui, je crois que le mini-camp a été productif. Oui, je crois que certains ont fait un pas en avant, a ajouté l'entraîneur-chef. Mais, jouer au football, sans épaulettes, sans pression de la défense adverse, c’est différent de ce que ce sera au camp et lors des matchs préparatoires. »

Un repêchage important

La saison médiocre des Alouettes leur permettra de repêcher au premier rang jeudi soir.

Le directeur général, Kavis Reed, et le recruteur-chef, Miles Gorrell, ont déjà identifié quatre ou cinq joueurs sur lesquels ils pourraient jeter leur dévolu.

À moins qu’une offre pour un échange les fasse changer d’idée.

Les Alouettes n’ont pas de sélection au deuxième tour. Ils pourraient donc décider que 2 choix parmi les 18 premiers seraient aussi productifs qu’un seul au tout premier rang.

Selon Reed, le repêchage de cette année a beaucoup de profondeur chez les joueurs de ligne offensive, les secondeurs et les demis défensifs.

Les joueurs de ligne offensive sont cependant très convoités par la NFL autant que par la LCF et deux des premiers espoirs au repêchage ont déjà signé des contrats avec les Chiefs de Kansas City et les Jets de New York.

Kavis Reed a présenté un ordre de ses priorités en vue de la séance de sélection.

« Nous voulons toujours regarder du côté de la ligne offensive, améliorer la profondeur chez nos receveurs canadiens. Notre groupe de secondeurs est également une priorité pour ajouter de la profondeur sur les unités spéciales, un aspect si important du jeu où nous avons éprouvé pas mal de difficultés récemment. »

Bref, la reconstruction s’est amorcée avec l'embauche de Mike Sherman, mais il reste encore beaucoup de travail à faire.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine