Retour

Les Alouettes facilement battus par les Tiger-Cats

Mike Sherman a demandé à ses joueurs d'éviter les pénalités et les revirements. Ils n'ont suivi que 50 pour cent de ses recommandations. Les Tiger-Cats de Hamilton ont inscrit 17 points sur trois revirements des Alouettes de Montréal pour décrocher une victoire de 30-15, samedi, devant une maigre foule de 12 325 spectateurs au stade Percival-Molson.

Alex Green a d'abord accepté la première passe non officielle de touché de Johnny Manziel dans la Ligue canadienne sur trois verges au deuxième quart après que Stefan Logan eut échappé un botté de dégagement. Puis, au tout début du quatrième quart, Joel Ross a retourné une interception aux dépens de Garrett Fugate sur 30 verges pour le majeur et donner les devants aux siens pour la première fois dans le match.Quelques minutes plus tard, Akeem Whonder a récupéré le ballon que Jackson Bennett avait fait perdre à Fugate à la ligne de 32 des Alouettes. La série s'est terminée sur un placement de 19 verges de Félix Faubert-Lussier, qui donnait ainsi une priorité de neuf points aux Tiger-CatsL'ex-porte-couleurs des Carabins de l'Université de Montréal Sean Thomas Erlington a donné le coup de grâce aux locaux en portant le ballon sur une verge pour faire 30-14 après la transformation avec un peu moins de sept minutes à faire à la rencontre.Lirim Hajrullahu, avec des placements de 27 et 42 verges, a complété la marque pour les vainqueurs.Utilisé pendant près de la moitié du match à compter du deuxième quart, Manziel, sans être étincelant, a démontré qu'il sera en mesure de connaître beaucoup de succès dans cette ligue une fois qu'il s'y sera acclimaté. L'ex-vainqueur du trophée Heisman a complété 12 de ses 20 passes pour 88 verges, en plus d'ajouter 19 verges en quatre courses.En de nombreuses occasions, il a permis à l'attaque des Ti-Cats de progresser sur le terrain alors que le jeu semblait mort. On peut comprendre les Tiger-Cats d'avoir demandé un prix très élevé aux équipes qui se sont enquises de ses services au cours de l'hiver.Quant aux Alouettes, on sent que le processus sera long et ardu. L'équipe menait pourtant ce match 14-0 à mi-chemin du deuxième quart. Mais elle s'est tirée dans le pied. Comme le veut l'expression consacrée, les Alouettes ont laissé beaucoup de points sur le terrain, notamment le botteur Boris Bede. Ce dernier a raté deux placements, sur 33 et 42 verges, qui ont résulté en des simples. Même, s'il avait précédemment touché la cible sur 26 verges, cette équipe ne peut se permettre d'échapper des points de la sorteTyrell Sutton. assurément le meilleur joueur à l'attaque des Montréalais, a inscrit l'unique touché des Alouettes en deux matchs préparatoires, sur une course de 10 verges au premier quart.Le partant Drew Willy a quitté à mi-chemin du troisième quart après avoir complété 10 de ses 18 passes (55,6 pour cent) pour 105 verges. Blessé au dos, Matthew Shiltz n'a pas été utilisé, pas plus qu'Antonio Pipkin.Plusieurs de ses tentatives se sont toutefois retrouvées derrière ses receveurs. Les quelques longs jeux qu'il a tentés ont aussi manqué de précision. Bref, rien d'inquiétant, mais rien de bien encourageant non plus.La haute direction des Alouettes devra choisir sa formation finale d'ici 10 heures, dimanche. L'équipe lancera sa saison samedi prochain, à Vancouver.

Plus d'articles