Retour

Les Alouettes mettent fin à leur saison de misère avec une défaite

La fin de la série de revers en saison régulière devra attendre à l'année prochaine. Les Alouettes de Montréal ont conclu une saison désastreuse avec une 11e cause perdante de suite. Cette fois, ils se sont incliné 33-0 contre les Tiger-Cats, vendredi soir, à Hamilton.

La dernière victoire des Oiseaux remonte au 11 août. Ils avaient alors battu les Argonauts de Toronto 21-9. La formation de la Ville Reine devait à ce moment se débrouiller sans son quart partant Ricky Ray qui était blessé.

Les joueurs des Alouettes ne le savaient pas encore, mais il s'agirait de leur dernier gain de la saison. Quatre défaites plus tard, l'entraîneur-chef Jacques Chapdelaine était congédié, mais ce départ n'aura jamais eu l'effet escompté.

La troupe de Kavis Reed termine la saison avec un piètre différentiel de points de -266. L'attaque des Alouettes a marqué 314 points durant toute la campagne, le plus petit total dans la LCF.

Le revers face à Hamilton signifie que l'équipe montréalaise aura été incapable de remporter un seul match à l'étranger en 2017. De plus, les Alouettes (3-15) ont été blanchis pour une première fois depuis le 17 juillet 1997. À l'époque, ils s'étaient inclinés 32-0 contre les Eskimos d'Edmonton, au Stade du Commonwealth.

Lors de ce duel opposant deux formations déjà éliminées depuis quelques semaines, les Tiger-Cats (6-12) ont rapidement souhaité la bienvenue au quart recrue des Alouettes Matthew Shiltz, qui effectuait un premier départ en carrière dans la LCF.

À ses deux premiers jeux comme partant, Shiltz a été victime de deux sacs et il a par la suite lancé deux interceptions au premier quart.

Le jeune quart de 24 ans des Alouettes a pris part à une troisième rencontre de suite et il a montré quelques belles aptitudes, mais ce fut loin d'être le départ souhaité. Shiltz a réussi 7 de ses 16 passes pour des gains aériens de 96 verges. Richard Leonard a intercepté deux de ses passes, tandis que Courtney Stephen a réalisé l'autre larcin à ses dépens.

Les Montréalais ont fait confiance à Antonio Pipkin, 22 ans, à mi-chemin au troisième quart et pour le reste du match. Ce dernier a réussi deux de ses neuf tentatives par la voie des airs, pour des gains de 14 verges.

La défensive des Tiger-Cats a donné le ton, mais l'attaque a aussi fait du bon travail. Le quart de l'équipe locale, Jeremiah Masoli, a lancé pour plus de 300 verges dans un cinquième départ de suite. Masoli a vu 28 de ses 37 passes être complétées et il a obtenu des gains aériens de 318 verges. Il a lancé une passe de touché à Luke Tasker.

Alex Green et Brandon Banks ont eux aussi franchi la ligne des buts pour un touché au sol. Le botteur Kenneth Allen a réussi ses deux tentatives de placement pour les Tiger-Cats.

Tasker a capté 7 ballons pour 102 verges. Grâce à sa 103e réception cette saison, il a battu le record d'équipe qui avait été établi par Andy Fantuz en 2016.

Les Alouettes concluent ainsi leur saison au quatrième et dernier échelon dans l'Est. Ils ont montré le pire dossier depuis leur retour dans la LCF, en 1996.

Plus d'articles

Commentaires