Retour

Les Alouettes ont des mauvais souvenirs à effacer

Les Alouettes de Montréal (3-5-0) auront plusieurs mauvais souvenirs à effacer à l'occasion de la visite des Blue Bombers de Winnipeg (6-2-0), jeudi soir, au stade Percival-Molson.

Un texte de Jean St-Onge

Les Alouettes viennent d'encaisser leur pire revers de la saison aux mains des Argonauts de Toronto (4-5-0) et ils se retrouvent face aux Blue Bombers qui leur ont infligé la plus amère des défaites, le 24 juillet, à Winnipeg.

Menant par 12 points avec 1 min 40 s à jouer, les Moineaux ont accordé un touché rapide, avant de laisser filer un botté court qui a ouvert la voie au majeur victorieux, marqué par le spectaculaire demi offensif Andrew Harris.

Les Alouettes et leurs entraîneurs n'ont pas oublié. Jacques Chapdelaine espère que les leçons des dernières semaines ont été bien assimilées.

Tout au long de la semaine, Chapdelaine est revenu sur l'importance de ne pas monter trop haut quand ça va bien et de ne pas descendre trop bas quand ça ne va pas.

Les Bombers sous leur meilleur jour

De leur côté, les Blue Bombers volent au-dessus de la compétition depuis leur remontée spectaculaire contre les Alouettes. Ils surfent sur une série de quatre victoires.

Après avoir fait le ménage dans l'Est en battant successivement les Alouettes, le Rouge et Noir d'Ottawa (2-6-1) et les Tiger Cats de Hamilton (0-8-0), ils ont infligé un premier revers cette saison aux Eskimos d'Edmonton (7-1-0).

Sur le plan offensif, ils impressionnent. Leur attaque sans caucus a fait mal paraître la défense montréalaise, empêtrée dans ses substitutions.

Matt Nichols surprend au poste de quart et Harris s'affirme comme l'un des meilleurs, sinon le meilleur, porteur de ballon du circuit.

La semaine dernière, Harris a accumulé plus de 100 verges par la course et par la passe, un exploit qu'on n'avait pas vu dans la Ligue canadienne (LCF) depuis Avon Cobourne avec les Alouettes en 2010.

Harris, un rare Canadien à évoluer au poste de demi offensif, pourrait devenir le premier joueur de l'histoire de la LCF à atteindre le plateau des 1000 verges, tant par la course que par la passe.

Un premier match pour Sarao

Deux changements importants ont été apportés chez les Alouettes. L'auteur du seul touché du dernier match, le secondeur Dominique Tovell, doit s'absenter en raison de symptômes liés à une commotion cérébrale.

Anthony Sarao obtiendra donc un premier départ chez les professionnels.

Sarao, l'un des meneurs défensifs de l'Université de la Californie du Sud (USC), était perçu comme le successeur de Bear Woods au camp d'entraînement, mais on lui a préféré Tovell, un joueur plus imposant physiquement.

En revanche, on dit de Sarao qu'il serait plus rapide et dynamique.

S'il a hâte de sauter sur le terrain, Sarao dit ne pas ressentir de nervosité particulière. Comme il observe les matchs depuis le début de la saison et qu'il a participé aux duels préparatoires, l'effet de nouveauté s'est estompé.

Il aurait pu ajouter qu'il était bien préparé après une carrière universitaire où il évoluait régulièrement devant plus de 70 000 spectateurs dans des matchs télédiffusés d'un bout à l'autre du pays.

L'autre changement permettra à Brandon Rutley de disputer une deuxième rencontre comme porteur de ballon. Tyrell Sutton a été placé sur la liste des blessés d'un match, mais aurait pu jouer si le match avait été décisif.

Les entraîneurs avaient déjà prévu lui donner congé quand l'équipe doit disputer deux matchs en peu de temps, question de le garder frais et dispos jusqu'à la fin du calendrier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine