Les Alouettes de Montréal (2-4) avaient encore des choses à prouver à leurs supporteurs, et ils n'ont pas répondu aux attentes jeudi.

Coulés par des erreurs coûteuses, les Moineaux ont perdu 38-18 contre les Lions de la Colombie-Britannique (4-2) devant 19 125 spectateurs au stade Percival-Molson.

Le quart-arrière Kevin Glenn a réussi une passe de touché de 15 verges en direction de B.J. Cunningham, et en a inscrit un autre sur une course de 9 verges.

Boris Bede a une fois de plus éprouvé des difficultés. Le botteur des Alouettes a réussi un placement de 18 verges, mais a raté une tentative de 38 verges et a commis un dégagement illégal, son troisième en deux rencontres.

« Il est très probable que nous fassions appel à un autre botteur. Nous n'avons plus vraiment d'options. Nous avons tenté de travailler certaines choses, mais les résultats ne viennent pas », a affirmé Jim Popp.

« Nous n'avons pas joué un bon match. Nous devons leur rendre crédit, ils ont fait ce qu'ils avaient à faire. Nous nous sommes tirés dans le pied, a indiqué Glenn. Nous faisions deux pas en avant et quatre en arrière. Nous avons eu de bons moments ici et là, mais il n'y a aucune constance. »

La semaine dernière, la troupe de Popp avait signé une éclatante victoire de 41-3 face aux Roughriders de la Saskatchewan, la pire équipe de la Ligue canadienne. Elle n'a pu répéter l'exploit contre les Lions, l'une des meilleures formations du circuit.

Le quart Jonathon Jennings et le botteur Richie Leone ont uni leurs efforts dans le camp des Lions pour couler les Alouettes. Jennings a réalisé une passe de touché de neuf verges vers Emmanuel Arceneaux, tandis que Leone a enregistré cinq de ses sept tentatives de placement.

Les Alouettes, qui disputaient un troisième match en 11 jours, reprendront l'action jeudi prochain contre les Eskimos à Edmonton.

Remontée interrompue

Après être rentrées au vestiaire avec un retard de neuf points, en grande partie en raison des gaffes de Bede, les Alouettes ont accordé un placement au début du troisième quart, avant de montrer signe de vie.

Avec une marque de 23-10 en faveur des visiteurs, Glenn a pris les choses en main. Il a parcouru lui-même les cinq verges le séparant de la zone des buts pour réduire l'écart à six points.

Les locaux semblaient avoir le vent dans les voiles et la foule s'est mise de la partie, mais tout s'est effondré au tout premier jeu du dernier quart.

Glenn a complété une passe de 11 verges à Corbin Louks, mais ce dernier a perdu le ballon. Loucheiz Purifoy l'a récupéré pour ensuite terminer sa course 42 verges plus loin pour faire 30-17 et couper du même coup les ailes des Moineaux.

« Le joueur défensif a fait un beau jeu, a plaidé Louks, la mine basse. Je croyais que j'avais le ballon, j'avais mes deux mains dessus, mais il est sorti et ç'a coûté cher. »

« On dirait que chaque fois qu'on revient dans le match, il y a un revirement ou des pénalités qui surviennent au mauvais moment », a tranché Popp.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine