Retour

Les Alouettes retiennent les services de Boulay, Graves et Bede

Le directeur général des Alouettes de Montréal, Kavis Reed, a prolongé les contrats de Nicolas Boulay et de Kyle Graves mardi. Les deux hommes ont chacun paraphé un nouveau pacte de deux saisons quelques heures avant que le marché des joueurs autonomes se mette en branle.

Rappelons que Kavis Reed s'était également entendu avec Kyries Hebert lundi après-midi.

Boulay disputera sa cinquième campagne dans la Ligue canadienne de football en 2017. Le produit du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke s'est amené dans la métropole québécoise en 2013 à titre de 30e sélection (4e tour) du repêchage de la même année.

L'année dernière, le secondeur de 27 ans a principalement été utilisé dans les unités spéciales, où il a récolté 21 plaqués. Il s'est classé à égalité au 3e échelon de la LCF à ce chapitre, un rang derrière le nouveau venu Frédéric Plesius (23 plaqués).

« Il s’agit d’un joueur solide et très responsable qui comprend bien le jeu. Nicolas est toujours prêt à faire ce qui est nécessaire pour obtenir du succès. Il est très travaillant, autant sur le terrain qu’à l’extérieur de celui-ci », a indiqué Reed.

Boulay a participé à 70 rencontres lors de ses 4 campagnes avec les Alouettes. Il a enregistré un total de 28 plaqués défensifs, tous au cours de la saison 2015.

Graves, pour sa part, a capté 2 ballons pour 19 verges en 2016.

Le receveur ontarien a changé de position à la suite de son passage avec les Axemen de l'Université Acadia. Le joueur par excellence de l'Association atlantique en 2011 évoluait derrière le joueur de centre, en tant que quart-arrière, avant de faire le saut dans la LCF.

Boris Bede de retour

Plus tard en après-midi, l'organisation montréalaise a aussi annoncé le retour du botteur Boris Bede pour une campagne.

L'ancien du Rouge et Or de l'Université Laval a connu des difficultés en 2016. Il n’a réussi que 52,4 % de ses tentatives de placement.

Il avait également obtenu un essai avec une équipe de la NFL en décembre, sans succès manifestement.

Il s'agira d'une troisième saison dans l'uniforme bleu, blanc et rouge pour le Français d'origine.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité