Retour

Les Alouettes s'inclinent 23-16 devant les Lions

Les Alouettes de Montréal se sont inclinées 23-16 devant les Lions de la Colombie-Britannique, jeudi soir au stade Percival-Molson.

Après n'avoir inscrit que 15 points dans les trois premiers quarts, les Lions de la Colombie-Britannique et les Alouettes de Montréal en ont inscrit 23 au quatrième. Malheureusement pour les 18 728 spectateurs réunis au stade Percival-Molson, ce sont les visiteurs qui ont eu l'avantage.

C'est le touché de Travis Lulay, marqué sur une petite course de deux verges, qui aura fait la différence. Pourtant, Darian Durant et les Alouettes ont eu l'occasion de niveler de nouveau la marque en reprenant le ballon avec 2:34 à faire.

Mais une interception d'Anthony Gaitor sur un troisième essai et quatre verges à franchir est venue sceller l'issue de cette rencontre.

La passe de Durant était largement à court sur le jeu.

« Je tentais seulement de faire un jeu, a expliqué le quart après la rencontre. C'était sur un troisième essai, je ne voulais surtout pas me faire rejoindre derrière la ligne de mêlée. Je voulais donner une chance à mon receveur en lançant le ballon dans les airs. C'était 50-50. »

C'est de nouveau l'attaque qui a fait défaut dans cette rencontre pour les locaux, limitée pour une troisième sortie d'affilée à 19 points ou moins. Elle n'a obtenu que 19 premiers jeux et n'a récolté que 334 verges au total.

« Les joueurs travaillent fort, mais on ne travaille pas toujours de façon intelligente, a souligné l'entraîneur-chef Jacques Chapdelaine. Il faut éviter les punitions également, afin qu'on puisse poursuivre nos séquences ou stopper celles de l'adversaire.

« Il y a beaucoup d'intensité des deux côtés du ballon (...), mais on continue de ne pas survivre à nos bévues. »

Durant, particulièrement, devra en faire plus. Même s'il a complété 24 de ses 36 passes pour 245 verges, il n'a pas lancé de passe de touché et a été victime d'une interception -- presque deux.

« Il n'y a que trois matchs de joués, c'est une longue saison, a indiqué le quart. J'ai déjà fait partie d'équipes qui ont perdu cinq matchs d'affilée et gagné la Coupe Grey. C'est une longue saison. »

Peut-être qu'on devrait aussi donner le ballon plus souvent à Tyrell Sutton? Celui qui a marqué l'unique touché des siens a offert une autre bonne performance au sol avec 54 verges en neuf courses.

« Tout le monde dans cette équipe pourrait demander davantage le ballon, a plutôt argué Sutton. Nik Lewis, Tiquan Underwood, B.J. Cunningham. On voudrait tous le ballon plus souvent. Les choses n'ont pas tourné de notre côté et on doit retourner au boulot. »

Jeremiah Johnson a inscrit les deux autres majeurs des vainqueurs. Ty Long a complété avec un placement de 13 verges.

Boris Bede a également été solide pour les Alouettes, avec des placements de 29, 51, et 45 verges.

Un quatrième quart excitant

Après une première demie très tranquille, achevée avec un pointage de 6-6, la défense des Alouettes croyait avoir porté un dur coup aux espoirs des Lions au troisième quart, quand Kyries Hebert a fait dévier une passe de Jonathon Jennings dans les mains de Tyree Hollins dans le territoire des visiteurs. Mais Wally Buono a contesté la décision des officiels, estimant que Hebert avait commis de l'obstruction sur le jeu.

La reprise lui a donné raison et les Lions ont pu reprendre le ballon pour effectuer une poussée jusqu'à la ligne de 6 des Alouettes. Long a alors réussi son placement pour procurer une avance de 9-6 aux Lions.

Sur la séquence suivante, deux gros jeux de Sutton, dont une course de 17 verges, ont permis à Bede de niveler la marque avec un placement de 45 verges.

À leur tour, les Lions ont inscrit des points immédiatement. Johnson y est allé de son deuxième touché du match sur une course d'une verge, après qu'une pénalité pour obstruction contre Hollins eut fait progresser l'attaque des visiteurs de 30 verges d'un seul coup.

Plusieurs croyaient alors que les Alouettes, qui ont bien du mal à générer de l'attaque depuis le début de la campagne, étaient cuites. Mais Durant a connu une belle séquence, complétant des passes de 27 verges à Tiquan Underwood et de 34 verges à B.J. Cunningham pour amener les siens à la ligne de cinq.

Il a ensuite joué de chance : alors que sa passe vers Ernest Jackson dans la zone des buts a été interceptée par Tony Burnett et retournée sur toute la distance, Ronnie Yell a été puni pour contact illégal sur Jackson et les Alouettes ont repris à la ligne de deux.

Sur le jeu suivant, Sutton a inscrit son premier majeur de la saison pour créer l'égalité 16-16. Les Alouettes ont toutefois été incapables de poursuivre dans cette veine et ils ont laissé filer la victoire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine