Retour

Les Alouettes, une équipe améliorée? Peut-être...

Les Alouettes formeront-ils une meilleure équipe en 2018 ? Il serait difficile de faire pire, diront la majorité de leurs partisans.

On devrait avoir une meilleure idée de leur équipe après le premier match samedi prochain à Vancouver.

En attendant, les Alouettes ont transmis leur liste officielle de 46 joueurs à la Ligue canadienne dimanche matin, une liste qui sera publiée éventuellement et où l'on devrait retrouver une vingtaine de nouveaux joueurs.

L’attaque progresse un peu

Après des punitions pour avoir pris trop de temps à mettre le ballon en jeu et une foule de hors-jeu et de mises en jeu illégales à Ottawa, les Alouettes ont nettoyé cet aspect lors du match de samedi, ce qui est déjà une amélioration.

Ernest Jackson et Eugene Lewis ont cependant laissé tomber des ballons qu’ils doivent capter. L’attaque actuelle ne peut se permettre ce genre d’erreurs, car rien ne laisse croire qu’elle est assez explosive pour compenser.

Mais surtout, il faut que la nouvelle ligne à l’attaque donne une protection décente à Drew Willy. C’est facile de blâmer le quart, mais s’il a toujours un joueur défensif sur le dos ou devant lui, il peut difficilement exécuter ses jeux à la perfection.

Une défense qui promet

La première unité défensive a généralement bien joué lors des deux matchs préparatoires.

Le duo de secondeurs canadiens formé de Henoc Muamba et Chris Ackie a été fort solide avec l’Américain Anthony Sarao.

Malheureusement, Kyle Knox, qui s’ajoutait à la ligne secondaire dans certaines situations, a été blessé contre Hamilton et pourrait devoir s’absenter durant une longue période.

La ligne défensive et la tertiaire ont assez bien joué pour nous faire penser que la défense sera de nouveau le point fort de l’équipe.

Des unités spéciales qui ont tout à prouver

Le principal retourneur des Alouettes, Stefan Logan a 37 ans. Le botteur Boris Bede a un statut de joueur international.

Dans ces deux cas, les joueurs n’ont pas de marge de manœuvre.

Logan est encore dans une forme exceptionnelle. Mais on prépare la relève.

Amir Carlisle est un joueur qui, comme Logan, peut être utilisé comme retourneur, receveur de passes et porteur de ballon. Il est plus grand et plus jeune que le numéro 0.

Pour ce qui est de Bede, sa puissance ne fait aucun doute. Il a maintenu une moyenne de 78 verges sur ses bottés d’envoi et 44,4 verges sur ses dégagements, des statistiques qui le placent parmi les meilleurs.

Il s’est cependant contenté de trois réussites sur cinq bottés de précision. Les meilleurs de la ligue présentent une moyenne d’au moins 85 %.

Exceptionnel à sa première année (90 %) et très ordinaire à sa seconde (52,4 %), Bede a retrouvé une certaine constance l’an dernier (82,9 %) et doit absolument la maintenir.

Car pour présenter une équipe améliorée, les Alouettes ne peuvent gaspiller le moindre point sur le terrain.

Une organisation en rodage

Les Alouettes ont montré quelques failles à l’extérieur du terrain au cours des derniers jours.

Leur première liste de joueurs retranchés comprenait le nom de Xavier Fulton, le bloqueur partant du côté gauche. Une seconde liste était publiée 38 secondes sans le nom de Fulton.

Comme ils n’ont pas publié leur liste de 46 joueurs, il a fallu se fier au compte Twitter de John Bowman pour confirmer son retour. Et il a fallu demander directement au vétéran Luc Brodeur-Jourdain, qui s’entraîne avec les réservistes, s’il faisait partie de la formation 2018 des Alouettes. Il l'a confirmé.

Jamaal Robinson a été le plus occupé des receveurs montréalais avec six passes captées en deux matchs préparatoires.

On présume qu’il n’est plus avec l’équipe, car il n’était pas à l’entraînement de lundi et son numéro 88 était porté par le Canadien Malcolm Carter.

On devrait en savoir plus dans son cas quand l’équipe publiera sa formation ou si on croise Robinson à l’aéroport...

Plus d'articles

Vidéo du jour


Bataille entre un criquet et une guêpe: qui gagnera?





Rabais de la semaine