Retour

Les ambulanciers d’Urgences-santé de Montréal et de Laval en grève dimanche

Les 960 ambulanciers d'Urgences-santé affiliés au syndicat de la CSN de Laval et de Montréal exerceront leur mandat de grève à compter de dimanche matin, 6 h.

Le tribunal administratif du travail et les parties ont conclu une entente de dernière minute sur les services essentiels à fournir pendant la grève.

Tous les services habituellement fourmoyennis à la population par Urgences-santé seront maintenus. [...] Si vous appelez une ambulance, vous recevrez des soins et vous serez transportés à l'hôpital.

Benoît Gagnon, porte-parole d'Urgences-santé

Il précise que les services touchés par la grève sont essentiellement de nature administrative. Par exemple, un usager des services d'Urgences-santé pourrait recevoir sa facture avec du retard.

Des cadres pourraient être appelés à effectuer certaines tâches lors des moyens de pression des ambulanciers.

Les travailleurs sont sans contrat de travail depuis près de deux ans.

Le président du syndicat préhospitalier de la CSN, Réjean Leclerc, a de son côté affirmé que les ambulanciers n'effectueraient pas les retours à domicile pour les patients dont l'état permet l'utilisation d'un autre moyen de transport. De plus, le personnel médical qui accompagne un patient à l'extérieur de Montréal ou dans un autre hôpital de la métropole, devront retourner en taxi à leur centre hospitalier.

Les questions de la charge de travail, des salaires, des horaires et du régime de retraite sont au cœur des discussions avec l'employeur.

Les négociations n’avancent pas assez vite, même pas du tout. Nous avons beaucoup de discussions, mais très peu de résultats, même si le ministère de la Santé et des Services sociaux est présent à la table.

Réjean Leclerc, président du syndicat préhospitalier de la CSN

Nous voulons arriver à une entente le plus tôt possible.

Benoît Gagnon, porte-parole d'Urgences-santé

Les parties ne s'entendent pas sur la date exacte de la reprise des négociations. Elles devraient recommencer d'ici la mi-février.

Par ailleurs, des syndiqués à la FTQ dans plusieurs régions du Québec, notamment en Montérégie, en Gaspésie et en Abitibi, sont quant à eux en grève depuis le 2 février.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un oisillon aide son frère à sortir de sa coquille





Rabais de la semaine