Retour

Les bancs de neige et de glace de Montréal seront finalement ramassés

Les plaques de glace et les bancs de neige donnaient toujours du fil à retordre aux piétons et aux automobilistes, dimanche, alors que la Ville avait espéré que le redoux fasse fondre les vestiges de la tempête de verglas qui s'est abattue en début de semaine.

L'épisode de pluie survenu samedi soir n'a pas amélioré la situation sur les routes et les trottoirs, encore partiellement glacés dimanche.

La Ville s'est donc ravisée et a décrété une opération de chargement de la neige dès 19 h dimanche soir.

Le redoux du week-end était insuffisant pour faire fondre la glace, a admis le responsable des services aux citoyens au comité exécutif de la Ville, Jean-François Parenteau, dans un tweet samedi soir.

« Avec la quantité de neige reçue, les précipitations, on était limite pour justifier un chargement », a par la suite expliqué M. Parenteau en entrevue.

« Chaque fois qu'on pèse sur le bouton, qu'on [décrète le chargement], c'est entre 15 et 20 millions », a-t-il poursuivi.

La Ville a appliqué des abrasifs toute la semaine, a souligné M. Parenteau. « Les températures ne nous aident pas du tout. »

Des citoyens mécontents

« Il pourrait y avoir du sel, ils pourraient passer des grattes. On paie des taxes », a commenté une citoyenne rencontrée dans l'arrondissement de Verdun dimanche matin.

« Je trouve qu'il y a beaucoup de glace dans la rue. Qu'on soit dans la rue ou dans les trottoirs. Il y en a partout », a-t-elle ajouté.

Une autre citoyenne s'inquiétait pour les personnes âgées, qui pourraient glisser sur les trottoirs. « Ça ne m'affecte pas tant que ça, mais ça peut être difficile pour les personnes âgées, en difficulté ».

Elle a déclaré qu'elle n'était « pas vraiment » satisfaite de la réaction de la Ville.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards