Retour

Les baptêmes montréalais et torontois de Rémi Garde

Le Toronto FC (0-1-0), éternel rival du onze montréalais, sera de passage samedi au stade olympique pour lancer la saison locale de l'Impact (0-2-0). Rémi Garde, nouvellement arrivé dans l'entourage du club, est bien conscient de l'enjeu de cette confrontation.

Un texte de Félix St-Aubin

Les supérieurs de Garde ont tôt fait de le mettre au parfum de la rivalité qui existe entre les deux formations. Les duels contre les « Reds » requièrent toujours une attention particulière, que ce soit pour les joueurs ou pour l'équipe technique.

Les trois dirigeants qui pèsent le plus lourd dans l'organisation n'ont pas hésité une seconde avant d'aborder ce sujet avec l'instructeur français, si bien que ce dernier ne se souvient pas exactement qui a été le premier à lui en faire mention.

« Entre Joey Saputo et Adam Braz, j'hésiterais, peut-être Nick De Santis aussi. En tout cas, je sais que j'ai été mis très vite au courant, s'est-il exclamé, un sourire au coin des lèvres. Mais comme vous le savez aussi, quand on est avec l'Olympique Lyonnais on joue des derbys très chauds avec nos amis de l'AS Saint-Étienne. »

« C'est une situation qu'on connaît bien et qu'on aime bien puisque ça fait partie de la saine rivalité dans le sport », a-t-il ajouté.

Les représentants de la Ville Reine sont devenus l'une des puissances du soccer professionnel en Amérique ces dernières années. Les champions en titre de la MLS ont d'ailleurs accédé mardi au carré d'as de la Ligue des champions CONCACAF.

« On s'intéresse à l'adversaire, mais on va aussi essayer de proposer quelque chose pour gagner le rapport de force », a enchaîné Garde.

Pas besoin de suivre la MLS de près pour connaître l'identité de la pierre angulaire offensive du Toronto FC. L'indéniable talent de Sebastian Giovinco, auteur de 55 réussites et 37 passes décisives en 87 rencontres depuis qu'il est débarqué dans la MLS, en 2015, est reconnu aux quatre coins du globe.

Avant de s'aligner avec les « Reds », le milieu de terrain italien a défendu les couleurs de la réputée Juventus.

« Je l'avais vraiment vu à l'oeuvre à ce moment-là. Et, après, j'ai suivi ce qu'il a fait ici. C'est un très, très bon joueur, qui est très important pour Toronto. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité