Le Canadien de Montréal n'a pas amorcé le dernier droit de la saison du bon pied. En visite au domicile des Blues de Saint Louis, les hommes de Claude Julien se sont inclinés par la marque de 3-1, mardi soir, au Scottrade Center.

Ivan Barbashev, Patrik Berglund et Alexander Steen ont inscrit les buts des locaux (31-18-3), qui ont remporté cinq de leurs six derniers matchs. Le Tricolore (20-24-6) a de son côté subi une sixième défaite en huit affrontements. Charles Hudon a sauvé la mise pour les Montréalais à six patineurs contre quatre.

Le gardien Carter Hutton a stoppé 33 des 34 tirs dirigés vers lui, tandis que Carey Price a réussi 28 arrêts en 30 tentatives.

« Nous étions beaucoup mieux qu'au dernier match, a souligné l'entraîneur-chef Claude Julien au sujet de la défensive de la formation montréalaise. Nous avons été assez bons défensivement, mais il reste qu'il faut faire de même offensivement. »

Les visiteurs ont été incapables de profiter d’une nette domination au chapitre des tirs au but (11-0) dans le premier quart d’heure du match. Les trois premiers trios ont multiplié les occasions de marquer, mais c'est Nicolas Deslauriers qui a obtenu la meilleure. Sur la séquence, l'attaquant québécois a décoché un tir sur réception dans le haut de l'enclave, que Hutton a bloqué.

Les Blues ont toutefois mis Price à l’épreuve huit fois en fin de période, et ils l’ont battu à leur première tentative du deuxième vingt.

C’est le jeune Russe Barbashev qui a ouvert la marque d’un tir vif des poignets après une bourde de Jeff Petry en territoire central. Le défenseur du Canadien jonglait avec le disque, et Barbashev en a profité pour récupérer la rondelle et déjouer Price.

« Un moment donné, quand tu joues de cette façon-là, et que tu n'as rien pour tes efforts, tu donnes l'occasion à l'autre équipe de rester dans le match, a expliqué Julien. Ils ont profité de leurs chances, beaucoup plus que nous. »

Berglund a doublé l’avance des siens en début de troisième période, en avantage numérique. Tage Thompson s'est tout d'abord moqué de la brigade défensive à la gauche de Price pour décocher un tir vers le filet adverse. Laissé seul dans l'enclave, malgré la présence de trois joueurs du Canadien, Berglund a profité d’un retour de lancer généreux pour creuser l'écart.

En plus d’avoir subi la défaite, le Canadien a vécu un moment inquiétant en fin de rencontre lorsque Colton Parayko a poussé Paul Byron vers la rampe. Byron a semblé se blesser à l’épaule sur la séquence, mais Julien ne pouvait pas encore se prononcer sur l'état de santé de son joueur, après la rencontre.

L'entraîneur a profité de la punition majeure imposée à Parayko pour retirer son gardien et ajouter un sixième patineur à sa formation, mais les Blues ont touché la cible dans un filet désert, ce qui a rendu anecdotique la réalisation subséquente de Hudon.

Plus d'articles