Retour

Les boules du Village de retour en 2019 pour une dernière fois

Les boules du Village reviendront l'an prochain. L'administration Plante et le concepteur, Claude Cormier, se sont entendus vendredi après-midi sur « une année de transition », qui fera ensuite place aux jeunes créateurs montréalais.

« La mairesse de Montréal et M. Claude Cormier se sont rencontrés [...] pour parler de la situation des boules multicolores qui font la signature du Village gai de Montréal depuis plusieurs années, a fait savoir l'administration. M. Cormier a été touché par la vague d'amour des Montréalais et Montréalaises et ensemble ils ont convenu d'ajouter une édition 2019 au concept actuel, le temps de préparer un projet phare qui sera porté par la relève et qui donnera une nouvelle image au Village gai. »

L'architecte avait pourtant fait savoir la semaine dernière que la saison 2018 serait la dernière, craignant que son concept vieillisse mal. « Il faut savoir quitter au bon moment », avait-il déclaré.

Or, plusieurs voix s'étaient rapidement élevées pour conserver l'installation qui, depuis huit ans, est devenue un marqueur visuel important pour le quartier et la métropole tout entière.

La mairesse Valérie Plante, notamment, s'était engagée à rencontrer M. Cormier pour le faire changer d'avis.

Surpris, le principal intéressé avait, dès la semaine dernière, laissé la porte ouverte à un revirement, stipulant que « seuls les fous ne changent pas d'avis ».

Les fameuses boules ornent la rue Sainte-Catherine Est depuis 2011. Initialement roses, elles ont changé de couleur en 2017 pour les 375 ans de Montréal, adoptant celles du drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté gaie.

Un symbole pour Montréal

Chaque année, l'oeuvre est installée du début du mois de mai à la fin du mois de septembre, ce qui coïncide avec la piétonnisation estivale de la rue Sainte-Catherine Est, entre la rue Saint-Hubert et l'avenue Papineau.

D'autres installations ont précédé celle de Claude Cormier, mais aucune n'a marqué autant l'imaginaire que « les boules » du Village.

Au départ, l'oeuvre avait été installée de manière temporaire sur Sainte-Catherine, mais il a ensuite été décidé de la réinstaller, année après année.

Depuis l'an dernier, elle porte officiellement le nom de 18 nuances de gai.

L'installation est composée de 180 000 boules, payées 25 cents chacune.

Bien qu'elles appartiennent à la Société de développement commercial (SDC) du Village, le concept demeure la propriété intellectuelle de son créateur, Claude Cormier.

Avec la collaboration de Jean-Sébastien Cloutier

Plus d'articles