Retour

Les Canadiennes sixièmes au concours par équipe

Le sextuor canadien a terminé en sixième place en finale du concours par équipe féminin des Championnats du monde de gymnastique artistique, mardi à Glasgow en Écosse.

Le Canada a donc amélioré d'un rang la position qu'il occupait après la qualification.

Les Canadiennes ont profité de la baisse de régime des Italiennes qui ont rétrogradé de la cinquième à la septième place.

Ellie Black d'Halifax, Isabela Onyshko du Manitoba, Brittany Rogers de la Colombie-Britannique, l'Ontarienne Sydney Townsend et les Québécoises Audrey Rousseau et Victoria Woo composaient la sélection nationale.

Leur participation à cette finale leur assurait déjà un laissez-passer pour les Jeux de Rio.

« Juste de nous rendre en finale, d'être dans le top 8, c'était vraiment gros pour nous. Nous ressentons donc une immense fierté », a précisé Woo, qui a contribué à l'effort collectif avec une note de 13,533 aux barres asymétriques.

« Ma routine n'était pas parfaite, mais j'ai réussi à m'en sortir assez bien, a mentionné la Brossardoise. J'étais un peu nerveuse, car c'était ma première finale en équipe aux Championnats du monde. J'ai réussi à garder mon calme et j'ai fait une routine qui était quand même belle. »

Quant à Rousseau elle a participé aux exercices au sol. « Je suis quand même satisfaite. Mes lignes étaient plus contrôlées qu'à la première journée. Dans l'ensemble, c'est une belle performance. »

À ses premiers mondiaux, la gymnaste de La Prairie a vécu un moment stressant, mais grisant en finale. « J'étais la première à passer pour le Canada. Je me suis amusée et j'ai profité du moment. »

Les Canadiennes ont fait un pas de géant dans la hiérarchie internationale à Glasgow, elles qui avaient fini au 12es aux mondiaux de 2014. « C'est énorme le progrès que nous avons fait », a constaté Woo, qui était fière de ses compatriotes. « Nous avons fait de petites erreurs, mais ç'a bien été dans l'ensemble. »

Les États-Unis dominent

Les États-Unis ont facilement remporté l'épreuve pour la troisième fois d'affilée.

À dix mois des Olympiques, il est difficile d'imaginer qu'une nation puisse atteindre le niveau des Américaines, tant leur hégémonie a paru incontestable.

La Chine, deuxième, et la Grande-Bretagne ont complété le podium.

La Chine, quatrième après la phase préliminaire, a profité de la dégringolade de la Russie qui a fait le chemin inverse pour conclure au pied du podium.

Le Japon a terminé cinquième devant le Canada.

Les Pays-Bas ont fermé la marche au huitième rang, derrière l'Italie.




Plus d'articles

Commentaires