Retour

Les Carabins attaquent les demi-finales en confiance

Pas de stress à l'horizon dans le vestiaire des Carabins. À deux jours des demi-finales, les hommes de Danny Maciocia semblent fébriles, mais en grande confiance.

Un texte de Justine Roberge

« Il n’y a pas de stress dans l’équipe. On a mis beaucoup d’intensité dans les pratiques. Les joueurs ont vraiment hâte de jouer et de goûter aux séries éliminatoires », mentionne le receveur Louis-Mathieu Normandin.

Les Carabins accueilleront les Stingers de Concordia samedi dès 14 h, au CEPSUM. Jouer à domicile représente un grand avantage pour les joueurs qui pourront compter sur l'appui de leurs partisans.

« On veut leur donner un bon show et avoir du succès », soutient Normandin.

Les deux équipes se sont affrontées à une seule reprise cette saison. Les Bleus avaient remporté le match 37-19 à Concordia. La deuxième rencontre prévue avait été annulée en raison d’une épidémie de gastroentérite chez les Carabins.

« Ça va être un match physique. Ils ont mis l’accent sur leur jeu au sol. C’est une équipe équilibrée. Défensivement, ils bougent beaucoup et ils vont probablement essayer de nous compliquer la vie », fait remarquer l'entraîneur-chef Danny Maciocia.

Améliorer la constance

Le point faible des Carabins cette saison : la constance. Maciocia a fait les ajustements nécessaires pour amorcer les séries et veut que son équipe soit en mesure de jouer pendant les 60 minutes du match.

« C’est ce dont on a besoin pour aller chercher des victoires en séries. […] Si l’attaque, la défense et les unités spéciales ne sont pas capables de produire avec une certaine constance, c’est sûr qu’on va se compliquer la vie. Ce sont des choses qu’on a travaillées cette semaine et j’espère que ce sera en évidence samedi. »

Le Rouge et Or de l'Université Laval sera opposé au Vert & Or de l'Université de Sherbrooke dans l'autre demi-finale, samedi, à Québec.

Neuf Carabins à l'honneur

Le RSEQ a dévoilé les membres des équipes d'étoiles, où figurent neuf joueurs des Carabins.

Seule l'Université Laval compte plus de représentants, avec 10.

Équipe d'étoiles offensives

  • Quart-arrière - Hugo Richard, Laval
  • Demi-offensif - Jean-Guy Rimpel, Concordia
  • Porteur hybride/centre-arrière - Simon Gingras G., Laval
  • Receveur - Guillaume Paquet, Montréal
  • Receveur - Jérémy Sauvageau, McGill
  • Receveur - Louis-Mathieu Normandin, Montréal
  • Receveur - Jonathan Breton-Robert, Laval
  • Centre - Francis Lapointe, Sherbrooke
  • Garde - Samuel Thomassin, Laval
  • Garde - Antoine Demers, Sherbrooke
  • Bloqueur - Gustave Sylvestre, Montréal
  • Bloqueur - Maurice Simba, Concordia

Équipe d'étoiles défensives

  • Ailier défensif - Mathieu Betts, Laval
  • Ailier défensif - Jonathan Boissonneault-Glaou, Montréal
  • Plaqueur - Vincent Desjardins, Laval
  • Plaqueur - Andrew Seinet Spaulding, McGill
  • Secondeur - Mickael Côté, Concordia
  • Secondeur - Brian Harelimana, Montréal
  • Secondeur de couverture - Adam Auclair, Laval
  • Demi défensif - Gabriel Ouellet, Laval
  • Demi défensif - Marc Antoine Dequoy, Montréal
  • Demi de coin - Khadeem Pierre, Concordia
  • Demi de coin - Jordan Perrin, Montréal
  • Maraudeur - François Hamel, Montréal

Équipe d'étoiles unités spéciales

  • Botteur de dégagement - Félix Ménard-Brière, Montréal
  • Botteur de précision - David Côté, Laval
  • Spécialiste des retours - Anthony Dufour, Laval

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine