Les Carabins de l'Université de Montréal entreprendront samedi soir contre le Rouge et Or à l'Université Laval la défense de leur titre de champions canadiens de football universitaire. Près de 85% des joueurs qui ont soulevé la Coupe Vanier en novembre enfileront à nouveau le chandail bleu et blanc pour tenter de répéter l'exploit en 2015.

« On a un bon noyau qui est de retour et on a ajouté des jeunes (...) qui auront un impact dès la première année. Si on est capables de rester en santé, on sera compétitifs », explique l'entraîneur Danny Maciocia qui a perdu les services de vétérans comme Byron Archambault (Tiger-Cats) et de Mikhaïl Davidson (Alouettes) au profit de la Ligue canadienne.

Un texte de Jean-Patrick Balleux

C'est surtout la ligue défensive qui a été touchée par cette roue qui tourne chaque automne. « Mais il reste encore des bons éléments comme Olivier Daoust-Pichette (6'5'', 280 lb), Junior Luke (6'2'', 300 lb), Boisonneault-Glaou (6', 230 lb), Jonathan Dupuis (6'2'', 290 lb) et Émile Charron-Ligez (6'2'', 265 lb). Ce sont des jeunes qui en sont à leur 3e, 4e, et 5e année, dit un Maciocia rassurant. Au poste de secondeur, ça devrait aller avec Alex Cromer-Émond et Frédéric Chagnon. On va être un peu plus vite défensivement que dans le passé et j'espère qu'on sera capables de s'imposer physiquement comme on l'a fait. »

Un objectif: la coupe Vanier

Nicolas Narbonne Bourque entame sa 4e saison avec un calme relatif: « L'objectif final est de gagner la Coupe Vanier, mais tous les clubs recommencent à zéro. Quand on regarde les fiches, tout le monde est égal. Il ne faut pas adopter une attitute différente par rapport à celle que nous avions l'an dernier », confie le centre-arrière. Selon lui, Louis-Mathieu Normandin constitue la meilleure acquisition des Carabins parmi les recrues cette saison. L'ailier espacé arrive des Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal.

Gagner la coupe Vanier a-t-elle aidé Maciocia dans son opération charme auprès des jeunes collégiens durant la saison morte? « Le recrutement a été un peu plus facile que dans le passé. Les jeunes réalisent qu'il y a une autre option maintenant! », précise l'entraîneur en faisant référence au Rouge et Or, qui ont perdu leur match préparatoire contre les Thunderbirds de la Colombie-Britannique. Les Carabins, ont quant à eux maté les Gee-Gees d'Ottawa. Ils ont donc fait honneur au premier rang que leur accorde en ce moment le classement établi par Sport interuniversitaire canadien.

« On est une équipe qui veut aller chercher son identité pour 2015, sans penser au passé. On veut essayer de tourner la page, relativise Philippe Enchill. » Le receveur qui en sera à sa 5e et dernière saison, tout comme le quart-arrière Gabriel Cousineau, n'est pas plus nerveux d'entamer sa dernière année contre les éternels rivaux de l'Université Laval. « Le mot d'ordre est d'avoir du plaisir. Et pour le faire, il faut gagner des matchs. (...) Le match le plus important est toujours celui qu'on joue la fin de semaine qui vient. »

En 2014, le Rouge et Or avait gagné les honneurs contre les Carabins en ouverture de saison. Montréal avait toutefois gagné le match le plus important, à la Coupe Dunsmore.

Plus d'articles

Commentaires