Retour

Les Carabins et Maciocia s'inscrivent dans la continuité

Les Carabins de l'Université de Montréal (UdeM) ont récemment entamé leur septième camp d'entraînement sous l'ère Maciocia. Au même titre que lors des dernières années, les Bleus sont pressentis pour chauffer leurs rivaux au sommet de la hiérarchie du football universitaire canadien.

Un texte de Félix St-Aubin

L'embauche de Danny Maciocia le 10 novembre 2010, soit quatre jours après l'élimination des Carabins en demi-finales des séries du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), a permis à l'établissement montréalais de gravir l'échelon manquant.

Depuis que l'ancien directeur général des Eskimos d'Edmonton a mis le pied au Centre d’éducation physique et des sports de l’Université de Montréal (CEPSUM), les Carabins ont rejoint le Rouge et Or de l'Université Laval en tant que seules équipes à avoir soulevé la coupe Dunsmore au cours des 14 dernières saisons.

L'édition 2017 de l'UdeM ne sera pas bien différente des précédentes en ce qui a trait au produit déployé sur le terrain.

Plusieurs pièces maîtresses, en l'occurrence le quart-arrière Samuel Caron et ses nombreuses cibles de choix tels que Régis Cibasu, Louis-Mathieu Normandin et Guillaume Paquet, ont effectué un retour avec la formation. Le joueur de ligne défensive Jonathan Boissonneault-Glaou, le secondeur Alex Cromer-Émond ainsi que le botteur Félix Ménard-Brière font également partie de cette équation.

Les Carabins ont flirté avec les 2e et 1er rangs du classement hebdomadaire de l'U Sports, la nouvelle appellation pour désigner le Sport interuniversitaire canadien (SIC), durant l'intégralité de la dernière campagne. Et tout indique que la tête du palmarès canadien est de nouveau à leur portée.

« Les jeunes qui se sont engagés chez nous [...] auront un impact assez important cette année, que ce soit en attaque, en défense ou sur les unités spéciales. Et avec notre noyau de vétérans qui sera de retour, je pense qu'on va se mettre en position pour compétitionner chaque semaine », a révélé Maciocia.

Étant donné que le plafond est fixé à cinq saisons dans l'U Sports, les universités s'adonnent constamment à dénicher des joueurs collégiaux afin de préparer la relève. Les derniers mois ont confirmé les départs de quelques-uns des principaux artisans des deux conquêtes de la Coupe Dunsmore (2014 et 2015) et du triomphe à la Coupe Vanier (2014).

Le demi offensif Sean Thomas-Erlington, le joueur de ligne à l'attaque Marc Glaude, les joueurs de ligne défensive Junior Luke, Émile Charron-Ligez et Mathieu Dupuis ainsi que le secondeur Frédéric Chagnon, pour ne nommer que ceux-là, n'arboreront pas les couleurs des Carabins au cours du botté d'envoi inaugural, le 25 août.

La situation ne semble cependant pas inquiéter un tantinet le pilote d'expérience.

« [Malgré] tous les changements, parce qu'on a perdu plusieurs joueurs, que ce soit dans la Ligue canadienne (LCF) ou parce qu'ils ne sont plus admissibles, on réalise qu'on a du talent [...] Quand on regarde notre équipe, je crois qu'on peut dire qu'à toutes les positions on a de la profondeur », a commenté Maciocia.

Deux lignes à surveiller

Le départ de Glaude, sélectionné au repêchage de la LCF et embauché par les Roughriders de la Saskatchewan, avant qu'il ne change son fusil d'épaule et tire sa révérence, n'a pas empêché Maciocia de dormir sur ses deux oreilles à en croire ses propos flatteurs concernant son quintette offensif.

De l'autre côté du ballon, la jeunesse prévaudra. Aucun doute n'a traversé l'esprit de Maciocia : les souliers des piliers Luke, Charron-Ligez et Dupuis seront chaussés par de nouveaux venus.

« C'est sûr qu'on sera beaucoup plus jeune. Les joueurs qu'on a recrutés, peu de gens les connaissent pour l'instant, mais pendant la saison ils vont se faire un nom. Je suis convaincu qu'ils vont faire de belles choses. Et la beauté dans tout ça, ils seront ensemble pour les trois ou quatre prochaines années. »

L'expérience du groupe de secondeurs et des membres de la tertiaire devrait théoriquement faciliter l'acclimatation des recrues au circuit universitaire.

Plus d'articles

Commentaires