Les Carabins de l'Université de Montréal n'ont pas réussi à conserver leur titre canadien au football universitaire.

Ils ont perdu 26-23 samedi, au stade TELUS de l'Université Laval, face aux Thunderbirds l'Université de la Colombie-Britannique.

Le botteur Quinn van Gylswyk a réalisé un placement de 20 verges à la toute dernière seconde de la 51e Coupe Vanier pour offrir la victoire à sa formation.

Au milieu du deuxième quart, les Thunderbirds misaient sur une confortable priorité de 16-0 grâce aux trois premiers placements de van Gylswyk et à un touché de Marcus David.

Mais avant la mi-temps, le quart Michael O'Connor a échappé le ballon à sa propre ligne de 28. Les Carabins l'ont récupéré, puis quelques minutes plus tard Guillaume Paquet a inscrit un majeur sur une passe de 12 verges de Gabriel Cousineau. Un placement de David Deschamps a suivi, ce qui réduisait l'écart à 16-10.

Un touché de Brandon Deschamps, un vétéran de cinquième saison des Thunderbirds, sur une course de 44 verges, a redonné une priorité de 13 points à la troupe de Blake Nill tôt au troisième quart.

La formation montréalaise a cependant ramené tout le monde à la case départ grâce à deux placements de David Deschamps, puis à un touché de Samuel Nadeau-Puize.

« Nous avons fait preuve de caractère en comblant ce retard. Je suis fier de mes gars », a dit l'entraîneur-chef des Bleus Danny Maciocia, évidemment déçu du résultat final.

Avec 1 min 26 s à écouler au cadran, un revirement en raison d'une mauvaise remise sur une tentative de placement des Thunderbirds a placé les Carabins dans une excellente position. Anthony Blackwell a toutefois intercepté une passe de Cousineau sept secondes plus tard.

« Nous avons travaillé toute la saison pour vivre ce moment. C'est une sensation incroyable que nous vivons », a lancé van Gylswyk, le héros du jour, remerciant sa défense de lui avoir donné une occasion de mettre fin aux hostilités.

O'Connor a été nommé joueur par excellence de la rencontre. Il a accumulé 389 verges par la passe. Le demi défensif des Thunderbirds Stavros Katsantonis a reçu le titre de joueur défensif du match.

Une première à Québec pour Nill

Nill en était à une huitième participation à la Coupe Vanier. Il a soulevé le précieux trophée en 2001 et en 2002 lorsqu'il était à la barre des Huskies de l'Université Saint Mary's. Puis, avec les Dinos de l'Université de Calgary, il a subi trois échecs en trois occasions (2009, 2010 et 2013) sur la pelouse du Rouge et Or de l'Université Laval.

À sa première campagne avec le programme de la Colombie-Britannique, il a surpris le monde du football universitaire canadien en menant ses ouailles à la Coupe Vanier.

« La victoire a été difficile. On s'est compliqué la vie un peu, mais c'est ce qui arrive avec une jeune équipe. C'est incroyable ce que nous avons accompli cette saison. Je ne m'attendais pas à vivre ce moment si rapidement. »

Nill est devenu le premier entraîneur-chef à remporter la Coupe Vanier avec deux équipes différentes.

C'est la première fois en quatre ans que le trophée quitte le Québec. Le Rouge et Or l'avait emporté en 2012 et 2013, puis les Carabins s'étaient emparés du titre national l'année dernière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine