BILLET - Le Canadien n'a pas choisi ses numéros, mais il aura six choix parmi les 66 premiers au prochain repêchage amateur. Trevor Timmins a son billet en mains. Il a le 3, le 35, le 38, le 54, le 59 et le 66. Qu'est-ce que ces chiffres-là ont donné lors des précédentes loteries?

Le 3

Et oui! Je parle de loterie parce qu’à l’exception du 3, les chances de miser juste sont plutôt défavorables. Mais pour le 3, on peut difficilement se tromper.

J’ai répertorié les sélections sur une décennie, de 2006 à 2015. Pour les repêchages plus récents, les joueurs ont à peine 20 ans. On va les laisser mûrir un peu.

Avec le 3, on met la main sur Draisaitl, Toews, Duchene, Drouin ou Huberdeau. À la rigueur, ça peut aussi être des Galchenyuk, Gudbranson ou Turris. Le temple de la renommée n’est pas garanti, mais les joueurs sélectionnés au 3e rang de 2006 à 2015 ont joué 4338 matchs dans la Ligue nationale.

Le boulier ne ment pas. Le 3 va sortir.

Le 35

Là, le risque s’accroît énormément. Seulement trois joueurs sur dix se sont fait une place dans la LNH : Carl Clifford (535 matchs), Tomas Jurco (201) et Sebastien Aho (160) ont joué 896 des 992 matchs disputés par les 35es sélections. Et quatre espoirs n’ont jamais vu la LNH.

Le 38

Ça ne s’améliore pas! Roman Josi (481) est le seul joyau à avoir surgi du boulier. Alex Chiasson (381) n’a pas été un mauvais choix non plus. Mais ça fait deux sur dix. Et les chances de succès ne sont guère supérieures à celles d’un coup de dé.

Le 54

Pas fort le 54! Artem Anisimov (625) fait figure d’anomalie au milieu des Justin Hall, Hunter Smith et autres Graham Knott. 955 matchs disputés dans la Ligue nationale pour dix joueurs. À 189, Éric Gélinas est deuxième derrière Anisimov. Et il joue dans la Ligue américaine.

Le 59

Jason Zucker (330) et Brandon Pirri (228) ont été les exceptions pour le 59e choix. Les 8 autres joueurs sélectionnés n’ont joué que 34 matchs dans la LNH. À huit! Le total de 592 matchs disputés est le plus petit parmi les 6 nombres qui se retrouvent sur le billet de Timmins.

Le 66

Surprise! Outre les troisièmes choix qui se détachent logiquement, c’est avec le 66 qu’on trouve le plus de matchs disputés (1423). Radko Gudas, Brayden McNabb, Brett Pesce, Ryan White et Jim Vesey ont tous joué ou jouent encore dans la LNH.

24 %

La note d’ensemble pour les cinq dernières sélections (35, 38, 54, 59 et 66) n’est que de 24 % (12 sur 50) Et rappelons-nous que c’est là le fruit de la science et de l’expérience conjuguées du personnel de 30 équipes!

Quelques boules égarées

Tout espoir de faire mieux n’est pas interdit.

Au fond du boulier, au-delà du 66, on trouve Brad Marchand, Jamie Benn, Mattias Ekholm, Brendan Gallagher, Johnny Gaudreau, Ondrej Palat et autres Brayden Point.

Encore là, ce sont des joueurs qui sont passés sous le radar de toutes les équipes, de tous les dépisteurs y compris ceux de l’organisation qui les a sélectionnés tardivement après avoir fait des choix moins heureux dans les tours précédents.

Bref, le Canadien a intérêt à ce que le 3 soit payant!

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine