L'intérêt était tel, samedi, pour la 5e journée portes ouvertes de la Fondation Mira que l'organisme, qui ne vit que grâce aux dons et ne reçoit aucune subvention, a dû refuser des gens à l'entrée. Au final, ce sont 2500 personnes qui ont eu accès au siège social de l'organisme, à Sainte-Madeleine.

Un texte de Michel Marsolais

L’organisme sans but lucratif, qui forme et offre des chiens-guides aux non-voyants ainsi qu’à des personnes atteintes d'autres types de handicaps, souhaitait, grâce à cette journée, sensibiliser le public à l'importance de sa mission... et des dons.

Les intéressés peuvent d’ailleurs déjà réserver pour la 6e journée portes ouvertes qui aura lieu l’an prochain.

La Fondation Mira, qui existe depuis 1981, offre maintenant la moitié de ses chiens d’élevage à des jeunes qui présentent un trouble du spectre de l'autisme (TSA).

« On a trois programmes, explique Charlotte Moses Bélanger, porte-parole de l’organisme. Un pour les personnes non voyantes, un pour les personnes à mobilité réduite et un pour les jeunes TSA. Selon deux études, le chien vient vraiment diminuer le taux de stress dans les familles. »

Parmi les 2500 visiteurs qui se sont rendus à Sainte-Madeleine samedi, Jean-Guy Ducharme et sa fille Catou, atteinte d’un TSA, étaient du lot.

« C'est une belle cause. On vient voir comment ça fonctionne », explique M. Ducharme, qui se dit intéressé par l’acquisition d’un chien de la fondation. « J'ai besoin d'un chien Mira », renchérit sa fille.

L'implication de Mira auprès de personnes atteintes TAS ou d'autres clientèles ne passe pas inaperçue.

« Je m'intéresse au programme scolaire Mira pour les enfants ou les adolescents qui ont un TSA », explique l’étudiante Claudia Guay, une candidate au doctorat en psychologie.

Un travail de longue haleine

Les chiens Mira sont également offerts à des personnes atteintes d'un handicap physique. La demande est forte, et l’organisme n’élève actuellement que 200 chiens par année, au coût moyen de 30 000 $ par bête.

La Fondation Mira n'est pas subventionnée et fonctionne avec des dons du public. En 2017, son budget était de 7 millions de dollars.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine