Retour

Les commissions scolaires du grand Montréal fermées pour cause de verglas

La pluie et le verglas qui tombent sur le sud-ouest du Québec forcent la fermeture de la quasi-totalité des commissions scolaires de la grande région de Montréal. Dans la métropole, les grandes artères sont dégagées, mais ce qui pose problème, ce sont les trottoirs glacés.

À Montréal, des dizaines de milliers d'élèves doivent rester à la maison aujourd'hui en raison de la fermeture de toutes les commissions scolaires de l'Île.

  • Commission scolaire de Montréal
  • Commission scolaire Marguerite-Bourgeois
  • Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île
  • Commission scolaire English Montreal
  • Commission scolaire Lester-B.-Pearson

Les conditions météorologiques forcent aussi la fermeture d'établissements d'enseignement dans d'autres régions.

Laval

  • Commission scolaire de Laval
  • Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier

Lanaudière

  • Commission scolaire des Affluents
  • Commission scolaire des Samares

Laurentides

  • Commission scolaire de la Rivière-du Nord
  • Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles
  • Commission scolaire des Laurentides

Montérégie

Toutes les commissions scolaires ont fermé leurs portes

Enseignement supérieur

Certains cégeps de la métropole ont choisi de rester fermés, alors que d’autres resteront ouverts :

  • Cégep Ahuntsic : fermé toute la journée
  • Cégep Saint-Laurent : fermé jusqu'à midi
  • Cégep du Vieux-Montréal : fermé jusqu'à midi
  • Cégep André-Laurendeau : ouvert
  • Cégep Marie-Victorin : fermé toute la journée
  • Collège Dawson : fermé toute la journée
  • Collège Lionel-Groulx : fermé pour la journée
  • Cégep de Saint-Jérôme : fermé jusqu’à midi
  • Cégep Édouard-Montpetit : ouvert
  • Cégep de Sorel-Tracy : fermé pour la journée
  • Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu : fermé jusqu’à midi

Du côté des universités, la plupart d'entres elles ont décidé de maintenir leurs services:

  • Université de Montréal: ouvert
  • UQAM: pas de cours mais le campus reste accessible
  • Université McGill: ouvert
  • Université Concordia: ouvert

Déplacements difficiles à prévoir

Dans la métropolel, les déplacements sont pénibles, car les surfaces sont plus glacées qu’enneigées. Les artères principales sont dégagées et les rues secondaires sont en voie de le devenir.

Ce qui pose problème, ce sont les trottoirs qui demeurent difficilement praticables.

Le porte-parole de la Ville de Montréal, Philippe Sabourin, assure que les équipes sont sur le terrain et travaillent d’arrache-pied pour pallier la situation. « C’est la principale préoccupation, les trottoirs », affirme-t-il.

Il explique que les opérations de sablage dans les rues ont commencé hier en fin d’après-midi, suivies d'opérations de déneigement durant la nuit et enfin d'un nouveau sablage de la chaussée.

Pour les trottoirs, les employés municipaux ont utilisé une stratégie particulière.

« Si on dégage la neige sur le trottoir et qu’on se retrouve au béton, le verglas va arriver et va figer instantanément et cela va créer une glace vive. Alors, la stratégie qu’on a utilisée, c’est la stratégie Scott Towell », explique-t-il.

« Essentiellement, ce qu’on fait, poursuit-il, c’est qu’on utilise les premiers centimètres de neige pour absorber l’eau qu’on a reçue, ce qui va créer d’abord une couche qui permet d’absorber et ensuite une mince couche de glace [qui la recouvre], qui nous permet ensuite de passer avec la gratte, de ramasser cette neige-là et de sabler derrière ».

Le porte-parole rappelle que la Ville dispose de 1000 appareils et d'autant d’employés pour entretenir plus de 10 000 km de rues et trottoirs.

Le Service de police de la Ville de Montréal a dépêché une équipe spéciale à la sortie des ponts Jacques-Cartier, Champlain et Victoria pour faciliter la circulation.

Plus d'articles