Retour

« Les leaders font un travail exceptionnel » - Michel Therrien

Il n'y avait que 10 joueurs du Canadien de Montréal sur la glace du Centre d'entraînement de Brossard, mercredi, au lendemain de la victoire de 5-1 sur les Ducks d'Anaheim.

« L'énergie est importante. On joue beaucoup en ce moment. Et certains joueurs avaient besoin de sauter sur la glace pour vérifier leur énergie », a expliqué l'entraîneur Michel Therrien.

« Les joueurs qui n'ont pas patiné faisaient du conditionnement physique au gym pour être certains d'être prêts pour le match de demain. »

Le gardien Carey Price n'a pas revêtu son équipement, mais a quand même patiné. Il sera devant le filet jeudi face au Wild du Minnesota.

Therrien n'a pas mâché ses mots pour vanter le travail de son gardien numéro un.

« Il est bon dans pas mal tout, a-t-il lancé. Il est bon pour arrêter les rondelles, c'est sa qualité numéro un. Mais il a une confiance avec la rondelle qui aide beaucoup nos défenseurs. »

Le défenseur Marc Barberio est d'accord.

« C'est gros pour nous autres, a dit Barberio. Même des rondelles dans la baie vitrée, il est capable de les ramasser et de faire des jeux. Ça fait que c'est le fun de retourner dans la zone. Et des fois, il a fait le travail pour nous, c'est pas pire! »

« Il se débrouille très bien avec la rondelle, a confirmé le gardien Al Montoya. Ses défenseurs et lui sont vraiment sur la même longueur d'onde. C'est super à regarder. »

À voir les fleurs que se lancent les joueurs, on sent la confiance qui anime le groupe.

Selon Michel Therrien, ses joueurs ont compris leur rôle respectif, particulièrement les joueurs d'impact.

« Tout le monde est content de la façon dont on joue, a-t-il indiqué. Le groupe de leaders au sein de l'équipe facilite la tâche du groupe d'entraîneurs.

« On a un groupe de leaders solide, qui s'assure que les choses soient bien faites. Les leaders font un travail exceptionnel. Les gars sont mûrs dans leurs rôles de leadership. Et on a rajouté des gars au sein de ce groupe-là », a-t-il rappelé.

« On fait beaucoup d'enseignement avec les joueurs, et ils sont très réceptifs, constate Therrien. Ils veulent connaître du succès en tant qu'équipe. Ils achètent beaucoup le concept d'équipe.

« Les leaders ont une grosse job à faire pour s'assurer qu'on continue à jouer dans ce sens-là. »

L'entraîneur-chef se méfie du Wild.

« Nous devons nous concentrer sur le défi que représente le match de demain, a-t-il affirmé. Nous affrontons une des équipes les plus en forme de la ligue. Ils ne donnent pas beaucoup de buts. »

L'absence de Markov se prolonge

Par ailleurs, Therrien a laissé entendre que le défenseur Andrei Markov, blessé au bas du corps, sera à l’écart pour quelques jours encore.

« Il ne jouera pas demain. Et je serais surpris de le voir dans le match à Columbus (vendredi). Il n'a pas d'entraînement. On veut juste s'assurer qu'il soit à 100 % », a-t-il conclu.

Enfin, il reste le statut d'Andrew Shaw à éclaircir, ce qui pourrait se faire jeudi, à l'entraînement. L'attaquant a manqué les trois dernières rencontres en raison de symptômes liés à une commotion cérébrale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine