Retour

Les États-Unis battent la Russie en tirs de barrage

Troy Terry a marqué trois fois en tirs de barrage pour permettre aux États-Unis d'accéder à la finale du Championnat mondial junior grâce à un gain de 4-3 face à la Russie, mercredi au Centre Bell.

Ça aura pris sept tentatives de chaque côté pour trancher le débat en duel. Terry a eu le numéro du gardien Ilya Samsonov, le battant chaque fois entre les jambières. Du côté de la Russie, Denis Guryanov a touché la cible à deux reprises, mais ce ne fut pas suffisant pour remporter ce duel.

Les deux gardiens, Tyler Parsons et Samsonov ont été sublimes tout au long de la rencontre, l'un réalisant 33 arrêts et l'autre 41, en 70 minutes de jeu. Les États-Unis avaient obtenu les meilleures chances de marquer en prolongation. Joey Anderson a notamment touché la barre transversale avant d'être frustré par Samsonov, qui nageait dans son filet, à quelques secondes d'intervalle.

Les Américains ont ainsi empêché leurs éternels rivaux de participer à la finale pour la troisième année de suite et ont par le fait même accédé au match ultime pour la première fois depuis 2013, alors qu'ils avaient remporté l'or.

Les États-Unis affronteront le gagnant du duel entre la Suède et le Canada, tandis que le perdant fera face à la Russie pour l'obtention du bronze.

La troupe de Valeri Bragin s'en voudra certainement puisqu'elle a laissé échapper deux avances d'un but au cours de ce duel serré. Kirill Kaprizov et Guryanov ont donné les devants aux Russes à deux occasions lors des 40 premières minutes de jeu, mais chaque fois, les Américains ont riposté.

Colin White, avec son premier de la rencontre, et Luke Kunin, en avantage numérique, ont ramené les deux équipes à la case départ avant que Parsons n'effectue les deux arrêts les plus importants du match pour empêcher les Russes de prendre deux buts de priorité. Le portier a d'abord frustré Kaprizov sur un tir synchronisé de l'enclave avant de se déplacer sur sa droite pour repousser le tir d'Alexander Polunin.

Sur la séquence, le gardien américain a été ébranlé par un contact à la tête avec Polunin, mais il est demeuré dans la rencontre après avoir passé de longues minutes au sol. Ses coéquipiers l'ont récompensé quelques instants plus tard quand le tir des cercles de White a dévié sur le défenseur Mikhail Sergachev avant de se faufiler sous le bras de Samsonov, qui a connu un fort match.

Le portier russe s'est notamment signalé en troisième période lorsque le dangereux Keller a obtenu un tir de pénalité après avoir été retenu par Sergei Zborovski sur une échappée. Il a sorti la mitaine pour garder les siens dans le match, et il a à son tour été remercié quand Guryanov s'est échappé pour déjouer Parsons entre les jambières à 6:04 de la troisième.

Les deux gardiens ont ensuite fermé la porte pour pousser le match en prolongation, où aucun des deux n'a voulu céder.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine