Retour

Les États-Unis remportent la Coupe des quatre nations

Comme elles l'avaient fait lors du tour préliminaire, les Américaines ont pris une avance de 2-0 que les Canadiennes n'ont jamais pu combler avant d'exploser avec trois buts en fin de match pour l'emporter 5-1 et mettre la main sur la Coupe des quatre nations pour une troisième année d'affilée.

Un texte de Jean St-Onge

Pour la première fois du tournoi, les Canadiennes avaient pourtant amorcé le match en force, même si le premier vingt s’est terminé 0-0.

La gardienne américaine, Maddie Rooney a dû se surpasser sur des tirs consécutifs de Nathalie Spooner et Jennifer Wakefield et a eu l’aide de son poteau contre Bailey Bram. Les Canadiennes menaient 8-3 dans les tirs au but après 15 minutes.

« On a eu une bonne première période, on a manqué notre opportunité, on aurait pu marquer deux buts à ce moment-là », a dit la capitaine Marie-Philip Poulin après la rencontre.

La gardienne Geneviève Lacasse, qui n’avait subi qu’un revers en six matchs contre les États-Unis, a de nouveau brillé, notamment devant Kendall Coyne en échappée. Elle a également volé un but à Brianna Decker avec sa mitaine.

Le jeu s’est resserré en deuxième et les chances de marquer ont été moins nombreuses.

Mais, dans les cinq dernières minutes, les Canadiennes ont semblé manquer de souffle et ont concédé les deux premiers buts du match à Hannah Brandt.

Le Canada va finalement trouver le fond du filet à mi-chemin en troisième. En avantage numérique, Brigette Laquette a repéré Megan Agosta qui a réussi son 4e du tournoi avec un tir sur réception.

Pendant que les Canadiennes tentaient désespérément de créer l’égalité, Emily Clark a écopé d’une pénalité en territoire adverse et les Américaines en ont profité pour creuser l’écart par l’entremise d’Hilary Knight.

Les Rouges ont perdu tout espoir quand elles ont écopé de deux autres pénalités avec un peu plus de deux minutes à jouer, ce qui leur a coûté un autre but.

« Dans les cinq dernières minutes de jeu, nous n'avons pas été assez disciplinées, nous avons pris de mauvaises pénalités, et c'est ce qui nous a coûté le match », a affirmé l'entraîneuse-chef de l'équipe Laura Schuler après la défaite.

« Le score final n'est pas vraiment représentatif du déroulement de la rencontre », a-t-elle ajouté.

Le Canada doit donc à nouveau se contenter du second rang comme ça a aussi été le cas lors des trois dernières Coupes des quatre nations et lors des trois derniers championnats du monde.

Depuis que le hockey féminin est aux Jeux olympiques, l’équipe qui a gagné la dernière Coupe des nations avant les jeux a aussi remporté l’or olympique.

Cependant, pour la gardienne Geneviève Lacasse la réponse à savoir si les États-Unis sont meilleurs que le Canada est sans équivoque : « Non, je pense que si on joue comme on est capable de jouer, on est au même niveau sinon meilleures qu'elles. »

Les deux équipes se retrouveront maintenant pour quatre matchs hors-concours en décembre avant de probablement se revoir à Pyeongchang. Entre-temps, les Canadiennes vont rentrer à Calgary pour poursuivre leur camp d’entraînement en affrontant des équipes masculines de niveau midget élite.

La Finlande l’emporte de justesse

Dans le match pour le troisième rang, on a eu droit à une belle bagarre entre la Suède et la Finlande.

Les Finlandaises ont eu besoin d’un avantage numérique en prolongation pour l’emporter 2-1 grâce au but de Petra Nieminen.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine