Retour

Les finalistes du Grand Prix du livre de Montréal 2017 sont connus

Marie-Claire Blais, Jacques Brault, Stéfanie Clermont, Marie-Pascale Hugo et René Lapierre sont les cinq finalistes au Grand Prix du livre de Montréal, une distinction remise chaque année par la Ville de Montréal et assortie d'une bourse de 15 000 $. Le nom du lauréat sera connu le 13 novembre.

Un jury composé de six membres du milieu littéraire a retenu Marie-Claire Blais pour le roman Des chants pour Angel (Éditions du Boréal), Jacques Brault pour l’essai Images à Mallarmé (Éditions du Noroît), Stéfanie Clermont pour le recueil de nouvelles Le jeu de la musique (Le Quartanier Éditeur), Marie-Pascale Hugo pour le récit Montréal-Mirabel : lignes de séparation (Leméac Éditeur) et René Lapierre pour son recueil de poésie Les adieux (Les Herbes rouges).

À propos du Grand Prix du livre de Montréal

La Ville de Montréal a créé ce prix en 1965 afin de promouvoir l’excellence en création littéraire et de souligner le dynamisme du milieu montréalais de l’édition. Il permet en outre de sensibiliser la population à la littérature québécoise en mettant en valeur une œuvre nouvellement parue dont la facture et l’originalité se révèlent exceptionnelles. Le Grand Prix du livre de Montréal constitue l’une des distinctions littéraires québécoises majeures qui contribuent activement à la diffusion d’un ouvrage.

Le Prix a été décerné ces dernières années à Anaïs Barbeau-Lavalette pour La femme qui fuit (2016), Dominique Robert pour La cérémonie du Maître (2015), Michael Delisle pour Le feu de mon père (2014), Pierre Samson pour La maison des pluies (2013) et Marie-Claire Blais pour Le jeune homme sans avenir (2012).

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine