Retour

Les grands froids profitent aux producteurs de cidre de glace

Les grands froids qu'on a connus au cours des dernières semaines ont certains côtés positifs. À Montréal, les serres Lufa ont vu leur production augmenter même si le mercure est descendu sous les moins 30 degrés Celsius. Et l'année devrait être exceptionnelle pour les producteurs de cidre de glace.

C’est le cas notamment à Rougemont, où les pommiers n'ont pas eu le temps de perdre leurs feuilles avant la chute soudaine des températures. Les producteurs de cidre de glace y voient un hiver parfait.

À la Cidrerie Michel Jodoin, on a profité de la vague de froid de décembre pour faire congeler du jus de pomme dans de gros contenants de plastique.

Un mercure très bas, qui le demeure pendant plusieurs jours : c'est le scénario idéal.

Une fois extrait, on fera fermenter le concentré de jus de pomme, l'ingrédient qui donnera toute sa saveur au cidre de glace.

La cuvée de cet hiver sera vendue à compter de septembre prochain.

Plus de froid, plus de soleil

La situation est toute aussi prometteuse pour les Fermes Lufa, qui produisent laitue, kale et bette à carde dans des serres. Pendant les grands froids, la production n'a pas diminué, mais plutôt augmenté, parce que généralement, plus le mercure est bas, plus il fait soleil.

La serre est aussi équipée de rideaux thermiques qui permettent de conserver la chaleur à l'intérieur, afin de réduire la facture énergétique.

« On a un système, un logiciel qui va faire le calcul pour voir si c'est plus favorable de garder les écrans thermiques ouverts et de laisser le soleil chauffer la serre et de produire des légumes ou est-ce qu'on est dans le seuil où c'est plus favorable pour nous de fermer les rideaux, de conserver la chaleur », explique M. Hage.

Mais pour de nombreux producteurs en serre, les basses températures ont fait grimper les coûts de chauffage. Chez Cactus Fleuri, ils ont bondi de 20 %.

Le propriétaire de Cactus Fleuri, André Mousseau, espère des températures plus clémentes, à moins 20 degrés, pour le reste de l'hiver. « Ça va être parfait », dit-il.

D'après le reportage d'Olivier Bachand

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards