Retour

Les idées fusent pour améliorer le parc La Fontaine

Des citoyens ont fait de nombreuses suggestions mardi soir lors de la rencontre de consultation de la Ville de Montréal sur l'avenir du parc La Fontaine.

Ainsi, Claude Gagnon, président des Amis du parc La Fontaine, suggère à la Ville de Montréal de mettre en valeur les bassins d'eau qui agrémentent cet espace vert cher aux Montréalais.

« Ce serait très intéressant », affirme M. Gagnon, qui participait mardi à la rencontre de consultation organisée par la Ville sur l'avenir de ce parc de 34 hectares, sis au coeur du Plateau-Mont-Royal. 

M. Gagnon croit que les gens ne veulent pas de changements importants dans le parc mais plutôt des ajustements.

Il pense par exemple que ce serait une bonne chose de retirer les 800 espaces de stationnement qui sont dans le parc, ce qui constituerait à ses yeux une sorte « d'agrandissement de l'intérieur ».

Un autre regroupement de citoyens, Avenir Parc Lafontaine, va encore plus loin et propose de fermer l'avenue Émile-Duployé, qui traverse le parc du nord au sud.

Certaines personnes ayant participé à la discussion mardi soir ont proposé de rouvrir le théâtre de Verdure, fermé depuis 2 ans.

Enfin, de nombreuses voix s'élèvent pour que la sécurité des piétons et des cyclistes soit améliorée dans le parc La Fontaine. C'est d'ailleurs une priorité qu'a identifiée Réal Ménard, responsable des 25 grands parcs que compte la Ville de Montréal. M. Ménard, qui est aussi le maire de l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, affirme recevoir « beaucoup de représentations voulant que la coexistence [entre piétons et cyclistes] pourrait être améliorée ».

Des dizaines de milliers de cyclistes transitent par le parc chaque année.

Un parc aux multiples usages

Au fil des ans, le parc La Fontaine a subi des transformations; il n'y a qu'à songer aux serres qu'il a abritées pendant des décennies alors qu'il portait le nom de parc Logan avant de prendre son nom actuel, donné en 1901 en hommage au premier ministre Louis-Hippolyte La Fontaine.

Certains se rappelleront aussi du Jardin des Merveilles, un jardin zoologique pour enfants qui était situé au coin des rues Rachel et Calixa-Lavallée, dans la partie ouest du parc. Créé en 1957, le Jardin des Merveilles a été fermé en 1988.

Il y a fort à parier que de nouvelles transformations sont à prévoir, car la Ville entend élaborer un plan directeur pour la guider dans ses interventions au parc La Fontaine pour les 20 années à venir.

D'ici là, la Ville consulte les citoyens : le 16 et le 18 mai 2016 à 18 h 30, des ateliers participatifs seront tenus au chalet-restaurant de l'Espace La Fontaine. Il faut s'inscrire pour y participer.

Avec les informations de René Saint-Louis et de Jacques Bissonnet

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine