Retour

Les itinérants moins tolérés au Quartier latin

Alors que la revitalisation de certains secteurs de Montréal comme le square Viger ou le parc Émilie-Gamelin force les itinérants à se déplacer, la rue Saint-Denis connaît une augmentation de l'itinérance cette année. 

Un reportage de Anne-Louise Despatie

Une situation qui rend la cohabitation difficile avec les commerçants et les agents de sécurité du Quartier latin. L'organisme SOS Itinérance dénonce par ailleurs l'intransigeance des agents, qui n'hésitent pas à durcir le ton dans leurs échanges avec les itinérants.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine