Retour

Les Jets l'emportent 3-1 contre le Tricolore et son nouvel entraîneur

L'ère Claude Julien à la barre du Tricolore s'est amorcée avec une défaite de 3-1 contre les Jets de Winnipeg, samedi après-midi, au Centre Bell.

Un texte d'Alexandre Gascon

On a beaucoup évoqué le nouveau départ du Tricolore sous les ordres de son nouvel entraîneur. On a plutôt vu le Canadien ressembler étrangement à ce qu'il était au cours des dernières semaines.

Le CH a entamé la rencontre avec énergie et enthousiasme, mais son bel aplomb n'aura duré qu'une dizaine de minutes. Le temps, en fait, de prendre une avance de 1-0.

Par la suite, les Jets ont lentement mais sûrement imposé leur domination, physique et offensive. Au bout du compte, Winnipeg quitte la métropole québécoise fort d'une victoire de 3 à 1.

« J'ai vu beaucoup de nervosité et un petit manque de confiance, a analysé Julien après la défaite, samedi. Ce n'est pas le système, c'est la confiance. Nous allons devoir trouver notre confiance dans les prochains jours. Nous devons être meilleurs sans la rondelle pour pouvoir passer plus de temps avec la rondelle. »

« Nous avons généré plusieurs surnombres en deuxième période et je pense que les joueurs commençaient à comprendre ce que nous voulons faire, a noté Julien. La défaite fait mal, mais j'ai vu du positif. J'ai aussi vu d'autres choses à réparer ou à améliorer. »

Le dernier but est venu de la recrue Patrik Laine qui a complété la marque dans un filet désert. Le Finlandais a inscrit son 28e filet de la saison, ce qui le place au premier rang des buteurs chez les recrues devant Auston Matthews (27).

Mathieu Perreault a obtenu le but gagnant à mi-chemin en troisième période. Le Québécois a complété, du revers, la superbe mise en scène du géant Dustin Byfuglien. Le défenseur des Jets a quitté le point d'appui et a su conserver la possession de la rondelle devant trois joueurs du CH en coupant vers le filet de Carey Price.

Perreault n'a eu qu'à se saisir de la rondelle laissée vacante dans l'enclave.

En deuxième période, alors que Montréal profitait de son premier avantage numérique, Nathan Beaulieu a commis une gaffe qui a permis aux Jets de revenir sur leur adversaire.

Beaulieu, dernier homme en défense sur la séquence, a tenté de déjouer Joel Armia qui lui a habilement soutiré la rondelle avant de filer seul devant Price. Armia a sorti sa triple feinte pour déculotter Price et créer l'égalité 1-1.

Julien a opté pour la patience avec Beaulieu qu'il a renvoyée dans la mêlée sur l'avantage numérique suivant. La stratégie a failli porter ses fruits, mais Connor Hellebuyck a volé un but à l'arrière montréalais.

C'était la deuxième fois que Julien faisait preuve de clémence dans le match avec l'un de ses joueurs.

« Les erreurs font partie du hockey, a-t-il rappelé. Il faut être patient avec certains joueurs. Nous sommes dans la nouvelle LNH et en raison du plafond salarial, vous allez avoir de jeunes joueurs dans votre formation. Si vous voulez qu'ils s'améliorent, ils doivent jouer et ça peut parfois dire qu'il faut vivre avec leurs erreurs. »

En première période, une bévue d'Alex Galchenyuk avait ouvert la porte aux Jets. Son entraîneur l'a immédiatement renvoyé dans la mêlée, et il a lancé un tic-tac-toe qui a mené au but d'Andrei Markov un peu après la moitié du premier tiers.

« Nous passions trop de temps dans notre zone, a admis le capitaine Max Pacioretty, qui a également récolté une passe sur le but de Markov. C'est frustrant. L'équipe compte sur nous pour générer de l'attaque, nous donner du rythme. »

« Il y a certainement de l'espoir. Nous sommes une bien meilleure équipe que ce que nous avons vu aujourd'hui (samedi). Et nous allons être meilleurs », a conclu Julien.

Price à la hauteur

Julien avait assuré vouloir garder les choses simples pour son premier match à la barre de sa nouvelle équipe.

« Pas question de tout chambarder », s’était-il exprimé en conférence de presse, vendredi.

C’est heureux parce que le Canadien avait l’air un brin mêlé en première période, mais quelques arrêts opportuns de Carey Price l’ont relancé à la bonne heure.

Price a d'ailleurs été excellent. Le gardien a réussi 30 arrêts, dont quelques-uns de la mitaine bien sentis devant Blake Wheeler et Patrik Laine, entre autres. Le Canadien n'a tiré que 20 fois sur la cage défendue par Connor Hellebuyck.

Avec Tomas Plekanec, Markov est l’un des deux joueurs à avoir évolué sous les ordres du Franco-Ontarien avec le Tricolore.

Il s’agissait du premier match de l’entraîneur à la barre du CH depuis le 11 janvier 2006, une défaite de 2-1 de sa troupe contre l’Avalanche du Colorado.

David Desharnais, Sven Andrighetto et Greg Pateryn ont été mis à l'écart pour l'affrontement.

Michael McCarron, rappelé vendredi, a disputé son 19e match cette saison. Il totalise un but et cinq passes.

Desharnais a été laissé de côté pour un quatrième match d'affilée.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine