Retour

« Les joueurs ne répondaient plus au message de Therrien » - Enrico Ciccone

« On voyait que les choses ne se placeraient pas et que les joueurs ne répondaient plus au message de Michel Therrien ». L'ancien joueur et analyste Enrico Ciccone n'est pas surpris que le Canadien ait montré la porte à son entraîneur-chef et rapatrié Claude Julien derrière son banc.

Parmi ces joueurs « qui ne répondaient plus au message », il y a le gardien Carey Price, « le joueur le plus important de l’équipe », soutient Enrico Ciccone, qui a disputé ses derniers matchs dans la LNH avec le Canadien en 2000-2001, campagne au cours de laquelle Michel Therrien a entrepris son premier règne derrière le banc de l’équipe.

Les joueurs n’ont pas poussé leur entraîneur vers la sortie en levant intentionnellement le pied, mais l’ambiance qui régnait dans le vestiaire plombait leurs performances, croit-il.

Quand ça va mal, qu’il y a des conflits de personnalité – et je suis convaincu qu’il y en avait entre Michel Therrien et des joueurs importants -, ça joue sur ta préparation, sur ta concentration.

Enrico Ciccone, ancien joueur de la LNH et analyste

Le directeur général Marc Bergervin, après être sorti publiquement l'an dernier pour soutenir Michel Therrien et prendre le blâme pour la saison de misère du Canadien, ne pouvait laisser la situation se détériorer cette année et devait agir, ajoute Enrico Ciccone.

« Marc Bergevin était resté inactif l’an dernier, il avait fait son mea culpa. Il ne pouvait pas se permettre de prendre une autre chance », dit-il.

Le Canadien est allé chercher en Claude Julien « le meilleur entraîneur sur le marché », un homme qui a cumulé les succès partout où il est passé , mais qui est surtout résilient, poursuit Enrico Ciccone.

Si un entraîneur a connu l’adversité, c’est bien Claude Julien avec un directeur général et un président (avec les Bruins, NDLR) qui ont vidé ce club de ses joueurs importants, notamment en défense. Mais il a toujours gardé le cap.

Enrico Ciccone, ancien joueur de la LNH et analyste

Le Canadien était « en mode survie » dans les derniers matchs de Michel Therrien. Sur la glace, ses joueurs misaient plus sur leurs qualités individuelles, analyse Ciccone, qui voit l’arrivée de Claude Julien d’un bon œil à ce chapitre.

« Chaque joueur va vouloir entrer dans les bonnes grâces de l’entraîneur. On a vu ce que ça a fait dans le passé avec les Islanders de New York, le Wild du Minnesota et même les Bruins (avec Bruce Cassidy, le remplaçant de Claude Julien, NDLR) », conclut-il.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine