Retour

Les journalistes pourront filmer les séances du conseil municipal de Chambly

Le conseil municipal de Chambly a décidé de permettre aux journalistes de prendre des images de ses assemblées publiques. À ce jour, les médias ne pouvaient qu'enregistrer le son de ces réunions mensuelles.

Un texte de Marie-France Bélanger

Le maire suppléant, Jean Roy, qui présidait la séance en remplacement du maire Denis Lavoie, explique que la Ville s’est penchée sur le dossier à la suite des demandes qui lui ont été acheminées.« On a modulé [la réglementation], considérant que les journalistes sont des professionnels et qu’ils ont un code d’éthique et de déontologie qu’ils doivent respecter », explique-t-il.

Il ajoute que les journalistes sont encadrés par le Conseil de presse du Québec, qui peut intervenir en cas de débordement.

L’interdiction de filmer les séances est maintenue pour les citoyens, tout comme l’amende prévue de 149 dollars en cas d’infraction.

Pour le Mouvement Citoyen de Chambly, qui milite pour la transparence et la démocratie participative, c’est une mince victoire. Le regroupement souhaite que les séances du conseil soient diffusées et accessibles à toute la population.

Le conseiller de l’opposition, Mario Lambert, va dans le même sens. Il aurait souhaité que la Ville autorise la webdiffusion des assemblées du conseil municipal comme le font d’autres villes.

En décembre dernier, l’adoption d’un règlement interdisant la captation d’images au moyen de tout système d’enregistrement avait été dénoncée, entre autres par des citoyens de la ville, ainsi que la Fédération professionnelle des journalistes du Québec.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine