La fournaise de Kansas City attend l'Impact samedi soir qui souffrira, en plus de la chaleur, de l'absence de sept joueurs partis rejoindre leur équipe nationale, dont plusieurs titulaires.

Un texte d’Alexandre Gascon

Mauro Biello a ajusté sa stratégie à l’entraînement cette semaine pour pallier les départs de Patrice Bernier, Ambroise Oyongo, Laurent Ciman et Blerim Dzemaili, entre autres.

De la classique formation 4-3-3, l’entraîneur-chef du onze montréalais a privilégié une brigade à cinq défenseurs pour contrer la pression profonde qu’affectionne le Sporting (7-4-4) et tenter d’exploiter l’espace ainsi créé à l’avant.

« Il faut être confiant en notre travail, en ce qu’on est capable de faire dans les deux phases du jeu et bien gérer le match », a lancé l’entraîneur, vendredi matin.

« Ils n’accordent pas beaucoup de buts. Les 11 joueurs en phase défensive vont reculer très vite, travailler très fort pour être derrière le ballon. En même temps ils sont hauts [pour mettre la pression] », a-t-il expliqué.

Le Sporting de Kansas City occupe le premier rang de l’Association ouest et domine l’ensemble de la MLS pour ce qui est des tirs et des buts accordés (10).

« Tout le monde est excité de jouer dans ce contexte, difficile, mais c’est un bon test pour nous », s’est exclamé Daniel Lovitz qui amorcera sa titularisation comme remplaçant officiel d’Oyongo pour une période qui pourrait s’étirer sur plus d’un mois.

Ballou fin prêt

L’attaquant Ballou Tabla devrait toucher à beaucoup de ballons dans ce système remanié de Biello.

Le jeune prodige de 18 ans d’origine ivoirienne l’a constaté à l’entraînement.

« J’aurai beaucoup d’espace. Les entraîneurs m’ont expliqué comment je devrai utiliser mon espace et aussi comment en créer pour mes coéquipiers », a relaté le buteur d’Abidjan.

Récemment inquiété par une douleur lancinante à une cheville, Ballou a assuré avoir retrouvé la forme dans les derniers jours.

On annonce 34 degrés Celsius sur la pelouse du Children’s Mercy Park samedi, ce qui ajoutera au défi physique, déjà costaud, contre le Sporting.

La chaleur ressentie à Montréal cette semaine est venue en aide à la bande à Biello pour une préparation adéquate, selon l’entraîneur. Après, il s’agira de bien gérer le ballon.

« Important de s’étirer, le repos, la récupération. Ça nous a donné une chance d’être mieux préparés dans ces conditions […] Il faudra aussi reconnaître les moments pour se reposer avec le ballon. C’est un match où il faudra être intelligent surtout pour être bien physiquement pendant 90 minutes », a ajouté Biello.

Jeunes, mais expérimentés

Malgré l’absence de nombreux piliers, l’état-major de l’Impact a posé un regard serein sur le mélange de jeunesse et d’expérience qu’il enverra sur le terrain.

Lovitz, à seulement 25 ans, a vu neiger lors de ses trois saisons avec le Toronto FC. Il était jusqu’alors un remplaçant de luxe.

Et Balloux, malgré ses 18 ans, affiche de nombreuses minutes au compteur.

« Ballou est encore jeune, mais il a joué beaucoup de matchs déjà, a estimé Lovitz. On a quand même pas mal d’expérience pour des gars qui n’ont pas été titularisés. C’est un bon atout à avoir dans notre manche. »

Et, bien sûr, il y a les vétérans, qui verront leur rôle magnifié.

« Des joueurs avec beaucoup d’expérience comme Piatti, Donadel, Hassoun Camara. Ce sont des joueurs qui ont joué beaucoup de minutes dans cette ligue dans des situations qu’on va affronter. C’est à eux de transmettre leur expérience pendant le match », a lancé Biello en guise de message.

Le match débute à 20 h (HAE).

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine