Retour

Les organismes d’aide aux devoirs sollicités pour aider les migrants

Des organismes d'aide aux devoirs et de lutte contre le décrochage vont s'occuper pendant quelques semaines des centaines d'enfants de migrants arrivés depuis le début de l'été. Ces organismes ont été appelés à la rescousse par les commissions scolaires francophones de Montréal, de Laval et de la Rive-Sud.

Un texte de René Saint-Louis

Pour inscrire ses enfants à l'école, ce qu'il faut avant tout c'est une adresse fixe et plusieurs migrants en centre d'hébergement n'en ont pas encore. Mais ces enfants ne seront pas laissés à eux-mêmes. À Laval, par exemple, c'est l'organisme Aide aux devoirs Laval qui s'occupera d'eux dès la semaine prochaine.

Mme Néron se dit fière qu'on ait décidé de faire appel à son organisme

Du côté de la Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île à Montréal, l'organisme appelé en renforts est Équipe Rivière-des-Prairies, spécialisée dans la lutte au décrochage. Son directeur Pierreson Vaval a accepté de relever le défi même s'il ignore le budget qui sera alloué à l'opération.

Québec a fait appel à six commissions scolaires francophones du grand Montréal pour mobiliser les organismes d'aide aux devoirs le temps que ces enfants puissent être intégrés en classe normale ou en classe de francisation. Leur mandat est « d’organiser des activités éducatives qui permettront de préparer les jeunes en vue de leur intégration » dans les prochaines semaines, précise le ministère de l’Éducation.

Plus d'articles

Commentaires