Retour

Les plaidoiries finales ont commencé au procès de Richard Henry Bain

Les plaidoiries finales étaient en cours, jeudi, dans le cadre du procès de Richard Henry Bain, l'homme accusé d'être responsable de la fusillade survenue au Métropolis, à Montréal, le soir des élections provinciales de 2012.

L'avocat de la défense, Alan Guttman, est le premier à présenter ses dernières observations aux 14 jurés.

M. Bain fait face à six accusations, dont l'une pour meurtre prémédité en lien avec la mort du technicien de scène Denis Blanchette, et trois pour tentative de meurtre.

M. Blanchette a été tué à l'extérieur de la salle de spectacle montréalaise où le Parti québécois était rassemblé à l'occasion du scrutin du 4 septembre 2012.

La défense a soutenu que Richard Henry Bain n'était pas criminellement responsable de ses actes en raison de problèmes de santé mentale et parce qu'au moment des faits, il traversait probablement une crise psychotique provoquée par un trouble bipolaire n'ayant pas été diagnostiqué.

Selon la Couronne, M. Bain était au contraire sain d'esprit et a prémédité la fusillade, enragé par la victoire des péquistes.

Le juge de la Cour supérieure du Québec, Guy Cournoyer, donnera ses directives finales aux jurés vendredi avant que ces derniers ne se retirent pour délibérer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine