Retour

Les prochaines semaines seront cruciales pour les Alouettes, selon Patrick Boivin

Le président des Alouettes de Montréal, Patrick Boivin, reconnaît que l'équipe avait « certaines lacunes » la saison dernière. Avec l'ouverture du marché des joueurs autonomes, le 13 février, « on a un plan », dit-il, pour retrouver le chemin de la victoire.

Un texte de Sébastien Desrosiers

Avec une fiche de 3 victoires et 15 défaites en 2017, les Alouettes disposent de beaucoup de marge de manœuvre pour améliorer leurs résultats, cette saison. L'équipe a jeté les bases de cette relance avec la nomination de Mike Sherman au poste d'entraîneur-chef en décembre, mais il reste beaucoup de travail à faire.

« On a une formation à rajeunir, on a des postes à combler, admet Patrick Boivin. On a cerné nos faiblesses, et on a des joueurs qu’on a déjà ciblés comme des priorités, qu’on veut absolument aller chercher », ajoute-t-il, sans donner plus de détails.

« Les prochaines semaines vont être cruciales pour bâtir le reste de l’équipe », confie le président des Alouettes.

Selon lui, le triomphe des Argonauts de Toronto, la saison dernière, en finale de la Coupe Grey, puis celui du Rouge et Noir d'Ottawa, l'année précédente, sont la preuve qu'une équipe peut améliorer son sort rapidement.

« Malgré la saison qu’on a connue, rien ne nous empêche de croire et de bâtir pour avoir du succès dès cette saison », explique Patrick Boivin.

Johnny Manziel et Colin Kaepernick dans la mire des Alouettes?

Le quart-arrière américain Johnny Manziel, à qui la Ligue canadienne de football (LCF) a ouvert la porte en décembre, tarde à s'entendre avec l'équipe qui détient ses droits de négociations, les Tiger-Cats de Hamilton. Les deux parties sont en pourparlers depuis le début du mois et l'agent du joueur aurait donné jusqu'au 31 janvier à l'équipe pour s'entendre avec son client.

Si les discussions avortent, Hamilton pourrait conclure une transaction avec une autre formation.

À savoir s'il serait intéressé à mettre sous contrat le jeune quart-arrière, Patrick Boivin demeure plutôt vague. « Pour l’instant, on n’a pas de commentaire sur Johnny Manziel », dit-il.

Le vainqueur du trophée Heisman, en 2012, à titre de meilleur joueur dans la NCAA, a quitté la NFL par la petite porte, en 2016. Incapable de s’imposer comme quart titulaire, il avait aussi fait l'objet d'allégations de violence conjugale.

L'ancien quart-arrière des 49ers de San Francisco, Colin Kaepernick, est un autre joueur qui pourrait se chercher du travail au Canada, un jour. Et contrairement à Manziel, il appartient aux Alouettes dans la LCF. Figure de proue d'un mouvement de contestation autour de l'hymne national américain, il est à l'écart de la NFL depuis un an.

« Quand Colin va décider de ce qu’il veut faire avec sa carrière de football, et non pas tout le reste, là, je dirais probablement que c’est le genre de truc qui pourrait arriver », dit Patrick Boivin quant à la possibilité de négocier avec Kaepernick.

Avenir incertain pour John Bowman

L'ailier défensif des Alouettes, vétéran de 12 saisons dans la LCF, n'a toujours pas pris de décision quant à son avenir, lui qui envisageait la retraite en novembre dernier.

« Je me suis entraîné pendant la saison morte, je me sens bien, explique-t-il. Mon esprit veut jouer, mon corps me dit : "Relaxe! Penses-y comme il faut." Alors je vais prendre quelques jours pour y réfléchir. »

John Bowman n'a pas connu une saison 2017 à son goût, lui qui a été ennuyé par des blessures, dont une fracture à la main.

La performance décevante de l'équipe la saison dernière n’a pas eu d’effet sur son processus de réflexion qui est « bien avancé ».

« C'est également une décision d'équipe, indique Bowman. Je vais laisser Kavis [Reed] et Patrick [Boivin] annoncer la nouvelle au cours des prochains jours. »

Les Alouettes de Montréal vont disputer leur premier match de la saison le samedi 16 juin, en Colombie-Britannique, avant d'accueillir les Blue Bombers de Winnipeg le vendredi suivant, le 22 juin, au stade Percival-Molson.

Plus d'articles