Retour

Les RIDM s'excusent d'avoir présenté un film qui « perpétue des stéréotypes racistes »

Le film est un collage de 74 minutes de vidéos publiées sur différentes plateformes telles que YouTube. Dominic Gagnon a réalisé un montage de scènes de neige, de chasse, de vie familiale et du développement industriel du Grand Nord canadien.

of the North montre également des scènes où des Inuits apparaissent ivres, se débattant au sol et détruisant un véhicule tout-terrain. Il contient aussi une scène sexuellement explicite.

Plusieurs voix, dont celle de la chanteuse inuite Tanya Tagaq, s'étaient élevées pour dénoncer le film, menaçant d'entamer des procédures judiciaires contre le cinéaste.

Dominic Gagnon avait rétorqué qu'il se considérait « comme un artiste qui fait le montage d'extraits vidéos disponibles publiquement en ligne et qui les remanie pour un auditoire plus vaste ».

Les RIDM avaient alors décidé de maintenir la projection du film malgré les protestations. Un an plus tard, l'organisation reconnaît avoir commis une erreur.

« Après un processus d’écoute, de réflexion, de discussion et de consultation auprès de nombreux interlocuteurs, incluant plusieurs membres des communautés des Premières Nations et des Inuit, les RIDM reconnaissent avoir fait une erreur en présentant le film of the North en 2015. Les RIDM tiennent à offrir leurs excuses officielles pour cette erreur, ainsi que pour la façon dont elles ont initialement répondu aux critiques [qui leur étaient] adressées. »

La lettre envoyée aux médias est signée par Sarah Spring, présidente du conseil d’administration, Mara Gourd-Mercado, directrice générale, Bruno Dequen, directeur de programmation, et Charlotte Selb, ancienne directrice de programmation.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?