Retour

Les Stampeders obtiennent leur revanche contre les Alouettes

Les Stampeders (4-2) avaient bien frais dans leur mémoire le revers subi il y a près d'un mois à Montréal. Les champions en titre de la Coupe Grey se sont vengés devant leurs supporteurs, samedi, au stade McMahon de Calgary.

Les Alouettes de Montréal ont plié l'échine par un pointage de 25-22, malgré le fait qu'ils avaient pris une confortable priorité de 17-0 tôt dans la rencontre.

En fait, la première demie s'est déroulée en deux temps pour la troupe de Tom Higgins.

Les Moineaux se sont inscrits à trois reprises au pointage, grâce au pied de Boris Bede, au bras de Rakeem Cato et aux jambes de Stefan Logan, avant de voir leurs rivaux élever leur jeu d'un cran.

L'ancien porte-couleurs du Rouge et Or de l'Université Laval a d'abord réussi un placement sur 38 verges.

Cato et sa cible de prédilection S.J. Green ont ensuite uni leurs efforts sur 51 verges. Le quart recrue a bien lu la défense albertaine et a repéré Green, qui se cachait derrière deux joueurs adverses, dans les zones profondes.

Logan a couronné un premier quart qui a frôlé la perfection pour les Montréalais avec un retour de botté de dégagement sur 74 verges.

Dans les premiers instants du deuxième quart, Drew Tate et Bo Levi Mitchell ont chacun décoché une passe de touché dans un intervalle de 2 min 40 s. Le gouffre de 17 points n'était alors plus qu'un mauvais souvenir pour les locaux.

Le demi inséré Marquay McDaniel a capté l'offrande sur 1 verge, tandis que l'ailier éloigné Eric Rogers a atteint la zone payante à la suite d'une passe et course de 34 verges.

Les botteurs Bede et Rene Paredes ont envoyé le ballon entre les deux poteaux quelques minutes avant que les deux formations rentrent au vestiaire.

Après la pause, le joueur par excellence de la dernière finale de la Coupe Grey a réussi un second relais payant. McDaniel a profité de l'excellence de son quart pour marquer son deuxième touché de la rencontre.

Mitchell a bouclé sa soirée de travail avec 329 verges par la voie aérienne. Compte tenu du fait qu'il n'avait que 21 verges à l'issue du quart initial, il s'agit d'une performance colossale pour l'Américain de 25 ans.

Son homologue Cato, lui, a amassé 278 verges grâce à 20 passes complétées en 32 tentatives. Il a été victime d'une interception, sa troisième en quatre départs dans la LCF.

Un revirement coûteux

Un brillant jeu défensif des Stampeders a privé les Alouettes d'un majeur au troisième quart.

Après avoir saisi la passe de la nouvelle coqueluche des Montréalais, Dobson Collins semblait se diriger vers la terre promise lorsque le demi défensif Fred Bennett lui a fait perdre le ballon. Jamar Wall a récupéré l'objet à sa propre ligne de 2. La menace était éteinte.

Cato est passée bien près de signer une remontée décisive dans les dernières minutes du match, mais la poussée des Alouettes a avorté profondément dans le territoire albertain.

Les partisans des Stampeders n'ont pas eu l'occasion de voir à l'oeuvre l'ailier défensif Michael Sam, laissé de côté pour une cinquième rencontre de suite. Le principal intéressé devrait cependant obtenir du temps de jeu au cours du mois d'août.

Cette défaite prolonge à six la série sans victoire des Montréalais sur le terrain des Stampeders. Il faut remonter au 1er juillet 2009 pour retrouver le dernier triomphe des Alouettes à Calgary.

Les Moineaux se rendront dans la capitale nationale le vendredi 7 août pour se mesurer au Rouge et Noir d'Ottawa (3-2), qui a bénéficié d'une semaine de congé.

Les Ottaviens avaient défait les Alouettes en lever de rideau du calendrier 2015.

Plus d'articles

Commentaires