Les termes « Impact » ou « IMFC » ne seront pas prononcés par les Ultras Montréal, un des groupes de supporteurs de l'Impact de Montréal, samedi, au stade Saputo, lors du duel contre le D.C. United, a annoncé l'organisation partisane, vendredi après-midi, sur son compte Twitter.

Cette décision des Ultras Montréal est survenue après que l'Impact a choisi d'interdire à certains partisans placés dans deux sections spécifiques (131 et 132) du stade d’utiliser des drapeaux, des instruments de musique, des porte-voix ou des bannières pour les trois prochaines rencontres à domicile.

L'organisation de la formation montréalaise a décidé de sévir à l'endroit de ces sections en raison d'un incident qui a eu lieu lors du match aller du Championnat canadien, le 21 juin dernier, contre le Toronto FC.

Des partisans avaient alors brandi des pancartes où l'on pouvait lire : « Ce que les gens pensent, on ose le dire tout haut, f...ck Toronto ».

Lors du match retour à Toronto une semaine plus tard, des partisans de l'équipe à domicile avaient répliqué avec d'autres affiches peu élogieuses.

Les Ultras Montréal ont seulement indiqué qu'ils allaient agir de la sorte pour l'affrontement de samedi; ils n'ont pas précisé si ces mesures allaient perdurer dans le temps.

L'organisation partisane a révélé qu'elle allait tout de même répéter les chants où l'on entend le nom des joueurs et de la ville de Montréal.

Elle a également dit qu'elle préparait quelques chansons surprises.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine