Retour

Louis Domingue gardien partant contre le Tricolore

C'est la saison de la marmotte pour Louis Domingue, qui affrontera le Canadien jeudi. Après avoir hérité du rôle de premier gardien des Coyotes de l'Arizona l'an passé, le Maskoutain revit la même situation depuis que Mike Smith s'est blessé mardi contre Ottawa.

Un texte de Jean-Patrick Balleux

Une trentaine de membres de sa famille et d'amis assisteront au match.

« On ne souhaite de blessures à personne. Mais quand ça arrive, certains doivent se lever. C'est mon cas. C'est arrivé l'année passée. Il a fallu que je joue le même rôle, mais c'est le hockey. C'est toujours à recommencer », a indiqué Domingue au terme d'un entraînement au Centre Bell mercredi.

À côté des 7 joueurs des Coyotes de moins de 21 ans, le gardien de 24 ans fait office de vétéran.

Et pourtant! Cela fait deux saisons qu'il porte le titre de recrue lorsque vient le temps de participer à l'initiation des joueurs. « Je pense pouvoir m'en sauver cette année », dit celui qui aura Justin Peters comme adjoint, rappelé du club-école des Roadrunners de Tucson et arrivé à Montréal de Phoenix en matinée.

Quand on lui demande si Shane Doan, à 40 ans, joue le rôle de grand frère dans le club? « (Un rôle) de grand-père! Mais un grand-père en forme », dit à la blague Domingue, qui n'hésite pas à parler du leadership important de l'aïeul des Coyotes. « Et il est encore très utile sur la glace! »

Informé de cette étiquette, Doan répond que son gardien peut s'en permettre, maintenant qu'il a passé une saison complète en Arizona.

Doan, qui a songé à raccrocher ses patins au printemps, est revenu pour une autre année par amour pour le sport. « Ça fait toujours mal au corps au début de la saison. Puis, les douleurs disparaissent. Mais elles reviennent à la fin de la saison. C'est comme un cycle! »

Virage jeunesse

Il existe pourtant un virage jeunesse du côté des Coyotes en ce moment. Et à tous les niveaux. À commencer par la direction. Depuis juin, John Chayka est le directeur général du club à 27 ans. C'est un passionné des statistiques avancées qui a fait son chemin jusqu'au titre de patron. Vous avez vu Moneyball? Voici une version hockey.

« La manière dont il travaille prouve qu'il est mature. Il a déjà fait plusieurs transactions qui montrent son sang-froid. Ç'a été un des meilleurs repêchages que j'ai vu depuis longtemps », lance Domingue, membre du trio francophone des Coyotes avec Laurent Dauphin et Anthony Duclair.

Sur la glace, Jakob Chychrun des Stings de Sarnia a réussi à se tailler un poste avec les Coyotes. Le défenseur de 18 ans a été repêché au premier tour, 16e choix au total en juin dernier. Il fait partie de ce groupe de sept joueurs qui n'étaient pas nés lorsque la LNH était en lock-out en 1994-1995.

« Je me posais des questions sur son âge, estime Doan. Mais j'ai appris à le connaître durant l'été. Il démontre de la maturité et la capacité de prendre des décisions difficiles pour nous amener dans la bonne direction. »

Plus d'articles