Alex Ovechkin s'est amusé contre le Canadien. L'attaquant russe des Capitals a marqué quatre buts pour infliger au Tricolore un cuisant revers de 6-1, samedi soir, à Washington.

Ovechkin est devenu le premier joueur depuis 1917 à réussir des tours du chapeau à chacun de ses deux premiers matchs de la saison. Il avait inscrit trois buts dans une victoire de 5-4 en tirs de barrage contre les Sénateurs d'Ottawa, mercredi.

Cy Denneny (Ottawa), Joe Malone (Montréal) et Reg Noble (Toronto) avaient accompli l'exploit lors de la première campagne de l'histoire de la LNH.

Ovechkin a aussi devancé Mats Sundin et Joe Nieuwendyk au 22e rang de l'histoire de la LNH avec 565 buts en carrière.

T.J. Oshie et Nathan Walker ont été les autres buteurs des Capitals (2-0-0), tandis qu’Evgeny Kuznetsov a contribué à quatre filets des siens. Walker était le premier joueur originaire de l'Australie à disputer un match dans la LNH.

Brendan Gallagher a fourni la timide réplique du Canadien (1-1-0), en infériorité numérique. L'équipe accusait déjà un retard de 4-0.

Chassez le naturel...

Après un début de calendrier préparatoire catastrophique, le Canadien avait mis fin à son camp avec deux belles victoires de suite. Le Tricolore avait ensuite effacé deux retards d'un but avant de vaincre les Sabres de Buffalo 3-2 en fusillade, jeudi, à son match d'ouverture.

Cependant, certaines lacunes du Canadien ont rapidement refait surface samedi. Le groupe a parfois paru désorganisé dans sa zone et a multiplié les erreurs en début de rencontre. Les Capitals ont touché la cible après 20 s (Ovechkin), 46 s (Oshie) et 2 min 51 s (Ovechkin, en supériorité numérique).

« Pour gagner ici, il faut que tout le monde soit sur la même longueur d'onde, a mentionné l'entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Tu ne peux pas gagner avec une demi-équipe ou trois quarts d'équipe. Quand on joue bien en équipe, c'est là qu'on a les résultats. »

L'entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, a demandé un temps d'arrêt pour permettre à ses troupes de retrouver leurs esprits. Les visiteurs ont enfin donné signe de vie par la suite.

« À ce point-là, on a eu l'air d'une équipe bouleversée pendant le reste de la première période, a noté Julien. Le mal était fait. »

Ce sont tout de même les Capitals qui ont inscrit le but suivant, avec 1:50 à faire au premier vingt. Ovechkin a complété son tour du chapeau lorsqu'il a fait dévier un tir de Kuznetsov derrière Carey Price. Ce dernier a laissé sa place à Al Montoya au retour de l'entracte.

Price a accordé 4 buts sur 14 tirs, tandis que Montoya a cédé 2 fois sur 9 lancers.

Une réplique insuffisante

Le Canadien a mieux paru par la suite. Gallagher a réduit l'écart à 4-1 en infériorité numérique après un bel effort de Paul Byron.

Le gardien des Capitals, Braden Holtby, a aussi eu son mot à dire, lui qui a réalisé 38 arrêts. Il a été particulièrement brillant contre Artturi Lehkonen, en deuxième période, puis tôt au troisième acte.

Ovechkin a toutefois freiné les élans du Canadien tard en deuxième période avec son quatrième but du match. Walker a ensuite marqué son premier filet dans la LNH avec 1:50 à faire à l'engagement quand le tir de Devante Smith-Pelly a dévié sur sa jambe avant d'atteindre l'objectif.

« Pendant 15 minutes [en deuxième période], nous avons été bons, a rappelé Julien. Puis, dans les cinq dernières minutes, nous avons glissé et nous leur avons donné des buts. Nous avions réussi à resserrer le jeu et à réduire leur nombre de tirs.

« Nous devons le faire dès le début du match. Nous n'étions pas prêts à commencer le match. C'est notre faute. »

La troisième période a été une formalité.

Le Canadien sera à New York dimanche soir pour y affronter les Rangers. Le Tricolore disputera ensuite son match d'ouverture locale mardi, quand les Blackhawks de Chicago seront de passage au Centre Bell.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine