Retour

Luc Ferrandez voudrait un mont Royal « trois étoiles », mais va écouter les Montréalais

Des plantations de milliers d'arbres, une voie piétonne ombragée de 15 mètres de large sur la voie Camillien-Houde, un passage boisé qui réunirait le Plateau Mont-Royal à Westmount ou à Côte-des-Neiges « sans franchir un seul feu rouge ». Luc Ferrandez ne manque pas d'idées pour l'aménagement du mont Royal.

« J’espère être capable de vendre la vision aux Montréalais », a indiqué le responsable des grands parcs, des espaces verts et des grands projets au comité exécutif de la Ville de Montréal, lors d’une entrevue au Téléjournal 18h.À quelques jours du début du projet pilote qui interdira la circulation de transit entre l’est et l’ouest de la montagne, Luc Ferrandez est conscient que ce projet dérange beaucoup de monde.

Certains aimeraient que la voie Camillien-Houde et le chemin Remembrance restent ouverts au transit les jours de semaine, pour faciliter les déplacements dans la ville. Mais selon M. Ferrandez, cela ne permettrait pas de réaliser tous les aménagements qu’il souhaite créer, car il faudrait maintenir une certaine largeur pour accommoder le flux d’automobiles.

Il souligne que le mont Royal est la deuxième destination en importance des touristes à Montréal, après le Vieux-Montréal.

« Un truc qui manque souvent, c’est la troisième ou la quatrième étoile, dit-il. Je trouve qu’on a de beaux sites à Montréal, mais on reste dans le deux étoiles. J’aimerais ça, amener la troisième étoile »

M. Ferrandez assure toutefois qu’il écoutera ce que les Montréalais auront à dire à l’Office de consultation publique de Montréal, qui sonde la population sur le projet pilote et sur les voies d’accès au mont Royal.

« Si la voix des Montréalais est tellement puissante qu’on va être obligés de revoir nos plans, on va revoir nos plans. On ne fait pas une consultation comme décoration. […] Ça va être difficile de faire un consensus avec tout ça, mais c’est l’objectif », a-t-il affirmé.

En raison du projet pilote qui se déroulera du 2 juin au 31 octobre, il ne sera plus permis aux véhicules personnels de traverser le mont Royal d’est en ouest. Ils pourront toutefois continuer de se rendre sur la montagne pour la visiter et garer leur voiture dans un des deux stationnements qui s’y trouvent.

Plus d'articles