Le boxeur Lucian Bute a échoué à un test antidopage après son combat contre Badou Jack, le 30 avril dernier, à Washington. Le président du WBC Mauricio Sulaiman a confirmé l'information sur son compte Twitter jeudi.

C'est par voie de communiqué que Bute a fait part de sa réaction en soirée. 

« Je suis surpris et désolé de cette nouvelle. Je ne comprends pas ce qui a pu amener à ce résultat positif. »

« J'ai toujours réussi tous les examens requis depuis que je suis champion du monde. Plus récemment, en prévision de mon affrontement contre DeGale à Québec, en novembre dernier, j'ai été testé à huit reprises du début de mon camp jusqu'après mon combat. Je n'ai rien pris et jamais je n'ai utilisé des substances contre-indiquées. »

« J'ai pleinement confiance en mon équipe. Il y aura une analyse de l'échantillon B et je suis convaincu qu'il sera négatif. »

Le WBC avait été avisé par la Commission de boxe et de lutte du District de Columbia d'un test positif à l'ostarine, une substance interdite.

Les effets de l'ostarine, ou enobosarm, sont semblables aux stéroïdes anabolisants. La substance permet d'accélérer la récupération, tout en maintenant le tonus musculaire, sans les effets secondaires indésirables des anabolisants.

L'Agence mondiale antidopage en a interdit l'usage en janvier 2008.

Quant aux règles du WBC, elles prévoient qu'un deuxième échantillon, prélevé en même temps que le premier, doit également révéler la présence de substances interdites. Dans un tel cas, le WBC mettra sur pied un comité d'enquête mandaté de lui présenter un rapport, et il pourrait ensuite tenir des audiences avant d'établir une sanction.

Le WBC s'accorde un pouvoir discrétionnaire en ce qui concerne le choix de la sanction décernée. Celle-ci peut prendre la forme d'une amende, de l'imposition de tests additionnels ou d'une disqualification, mais le WBC pourrait aussi décider d'aller jusqu'à imposer une suspension d'un an ou à révoquer un titre ou un statut de challenger.

L'ancien entraîneur de Bute, Stéphan Larouche, a déclaré à Radio-Canada Sports qu'il avait été « terriblement surpris d'apprendre la nouvelle ». Il a refusé de s'étendre plus longuement sur le dossier. 

Le duel entre Bute et Jack s'était soldé par un verdict nul. Jack (20-1-2, 12 K.-O.) avait donc conservé sa couronne des super-moyens du WBC.

Le Montréalais de 36 ans affiche un dossier de 32 victoires, dont 25 par K.-O., 3 défaites et 1 combat nul.

Ce combat a été le dernier liant Bute au groupe InterBox et son président, Jean Bédard, s'est fait très laconique.

« On est très surpris. J'ai appris la nouvelle à la radio et on n'est au courant de rien. Depuis que Lucian a signé avec Al Haymon, il y a un an et demi, nous n'avons plus la même implication auprès de lui », a-t-il fait savoir.

Le président de GYM, Yvon Michel, s'est lui aussi dit surpris de cette « conclusion préliminaire » et a assuré que son organisation demeure solidaire avec Bute.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine